Privée d’allocations pour ne plus avoir pointé avec un CDI

jeudi 22 décembre 2005

Mme H est travailleuse handicapée. Elle enchaîne les CDD...

Son ANPE l’envoie auprès d’une structure spécialisée, Handipass. Cet organisme, qui a le statut d’agence ANPE, lui trouve un emploi en CDI en contrat initiative emploi. Ayant embauché une personne handicapée, l’employeur de Mme H reçoit des aides financières. Pourtant il licencie Mme H peu de temps avant la fin de la période d’essai, ce qui lui permet de ne pas avoir àrembourser les aides financières.

Avec ses CDD et la période d’essai en CDI, Mme H a suffisamment travaillé pour avoir droit àdes allocations chômage. Elle va donc se réinscrire auprès de son Assedic, qui refuse de l’indemniser, sous prétexte qu’elle a été radiée de l’ANPE.

En effet, Mme H a signalé sa reprise d’emploi en CDI et a donc arrêté de pointer, ce qui entraîne automatiquement une radiation ANPE.

Accompagnée d’un militant d’AC !, Mme H se rend dans son ANPE pour faire annuler la radiation. Le responsable explique qu’il est tout àfait possible de rester inscrit comme demandeur d’emploi même en ayant repris un CDI, possibilité largement ignorée des demandeurs d’emploi. Il refuse donc d’annuler la radiation. Quant àl’Assedic, rien n’explique pourquoi elle exige d’une personne d’être restée inscrite comme demandeuse d’emploi après sa reprise d’activité pour qu’elle puisse être indemnisée...

Si tous les travailleurs devaient s’inscrire comme demandeurs d’emploi au cas où ils se feraient licencier, on imagine les chiffres du chômage !


Commentaires

Brèves

24 septembre 2017 - Article sur le Revenu garanti et la sécurité sociale professionnelle

Le n° 14 des Possibles est publié. Soyez vivement remerciés pour votre contribution. Vous (...)