Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Flers > Bonne année

Bonne année

Bulletin trimestriel n°16

dimanche 1er janvier 2006, par AC ! Flers


Le rituel social nous oblige chaque fin d’année àsouhaiter aux siens d’abord et àla société toute entière de joyeuses fêtes et un avenir meilleur. Il est vrai que pour beaucoup d’entre nous, militants associatifs, nous souhaitons ardemment que quelque chose change dans ce monde où nous cherchons en vain justice et égalité. Nous devrions tous réfléchir sur notre propre hypocrisie lorsqu’on accepte, passivement, de voir souffrir tant de personnes dans ce monde déréglé et fou.

En cette fin d’année, ne voyons-nous pas cet éternel recommencement ? L’appel au don de chacun de nous pour telle ou telle cause relayé par les mass-media : catastrophes naturelles comme le tsunami de l’an dernier et toutes les causes nationales comme Téléthon, Restos du coeur, Secours Catholique, Secours Populaire, Epicerie Sociale ... Il ne s’agit pas de dénigrer cette solidarité indispensable àla vie en société mais s’il peut être normal de réagir de façon ponctuelle àun événement extraordinaire, la survie quotidienne de milliers de nos concitoyens ne devrait pas dépendre d’actes de charité individuelle. Une nation qui est au quatrième ou cinquième rang de la richesse mondiale a largement les moyens d’assurer que l’ensemble de sa population ait un logement décent, une nourriture correcte, une couverture médicale et l’accès aux services de base comme l’eau et l’électricité. C’est une question de volonté politique et de répartition un peu plus équitable des richesses par l’impôt.

En cette période d’enrichissement phénoménal et obscène d’une minorité, ce sont les associations caritatives qui rendent àpeu près supportable une situation fondamentalement intolérable. Si d’un jour àl’autre ces associations disparaissaient ou cessaient leurs activités, nous verrions probablement des soulèvements incontrôlables ... bien pire que la révolte sociale des jeunes de banlieue qui a tant défrayé la chronique ces derniers mois et qui a été exploitée de façon éhontée pour provoquer la peur et attiser le racisme. Si l’aide actuelle est strictement indispensable àla simple survie de certains, cette situation découle de l’incompétence, de l’hypocrisie et parfois de la corruption de nos responsables politiques et financiers qui du fait de leur " élection " ou de leur " statut " imaginent avoir tous les droits et aucune obligation alors que leurs hautes responsabilités devraient leur imposer le devoir d’être des modèles.

Loin de donner l’exemple, plus ils sont parvenus àun haut niveau, plus ils cumulent de fonctions rémunératrices et sources de privilèges : Ministres, Députés, Présidents de Conseils Régionaux ou Généraux, Maires, etc. Alors qu’ils font de somptueux cadeaux aux riches, ils ont le toupet de demander encore plus d’efforts et de sacrifices àceux qui doivent employer toute leur énergie pour survivre : que les travailleurs pauvres et même les chômeurs qui vont de galère en galère se montrent généreux et mettent encore la main àla poche pour aider ceux qui sont encore plus démunis. Vous devriez donner l’exemple, messieurs les bons apôtres, nous recommencerons àvous témoignez du respect lorsque vous renoncerez àcertains de vos privilèges abusifs et oserez contrarier vos " maîtres " (nous ne parlons pas de vos électeurs) en leur imposant un minimum de solidarité auquel ils essaient d’échapper par tous les moyens.

Restons optimistes et souhaitons que de nouvelles générations d’hommes politiques émergent d’un processus démocratique renouvelé. Toutefois comme le disait fort bien notre fabuliste du 17ème siècle, le Sire Jean de la Fontaine : " Aide-toi, le ciel t’aidera ", cela n’arrivera que si le " Peuple Souverain" se réveille du sommeil hypnotique où l’ont plongé les médias, la pub et autres attrape-nigauds de la société de consommation. Bonne année àtous, malgré tout, et bon courage àceux qui sont déjàen lutte et àtous ceux qui prendront cette année la résolution de les rejoindre pour que quelque chose commence enfin àchanger dans le bon sens.

J. Dival


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut