Tweet bandeau
   Accueil > Actualités sociales > Qu’est-ce qui se passe ?

Qu’est-ce qui se passe ?

samedi 25 février 2006


Qu’est-ce qui se passe ?

Novembre 2005 : des révoltes se propagent dans la plupart des villes
de France suite àla mort de deux adolescents poursuivis par la
police. Des milliers de voitures, des dizaines de bâtiments publics,
des concessionnaires automobiles, des entrepôts sont brà»lés, des
supermarchés sont pillés...
L’état d’urgence est décrété 50 ans après l’avoir été pendant la
guerre d’Algérie.
Plusieurs milliers d’interpellations, plus de 700
jeunes incarcérés.


Qu’est-ce qui se passe ?

Avant et après, des rafles de sans papiers dans les rues,
dans des
foyers de travailleurs immigrés se systématisent. Après plusieurs
incendies provoquant des dizaines de morts, une vague d’expulsions de
mal logés est mise en œuvre.
Des policiers rentrent dans des établissements scolaires pour
rechercher des mineurs sans papiers.
Le maire d’une ville d’Alsace fait détruire par le feu un campement
de gens du voyage.

Qu’est-ce qui se passe ?

En décembre une nouvelle convention UNEDIC du régime d’assurance
chômage est imposé par le MEDEF et la CFDT. Le gouvernement s’apprête
àagréer cette convention qui aggrave encore la situation de tous les
salariés confrontés au chômage et les rend responsables de leur
situation.
Les actions menées par des intermittents, des précaires des chômeurs,
se multiplient : occupations d’Assedic, d’ ANPE, de CAF, du ministère
de la Culture, celui des Finances, de l’Opéra Comique, de la DDTE etc.
Des actions collectives contre des radiations, des suspensions de
paiement des allocations ont lieu de plus en plus régulièrement.

Qu’est-ce qui se passe ?

Le gouvernement décide de créer le CPE pour les jeunes de moins de 26
ans. Comme le contrat nouvelle embauche -CNE-, il offre aux
entreprises la possibilité d’embaucher àl’essai pour deux ans des
salariés dont elles peuvent se débarrasser àtout instant, ce que le
CDD ne permet pas.

Qu’est-ce qui se passe ?

La politique de contrôle et de radiation des chômeurs s’intensifie.
En une semaine six ANPE et ASSEDIC brà»lent, d’autres font l’objet de
tentatives d’incendie. Depuis novembre les ANPE ont été ainsi la
cible de tentatives de destruction.
Sur les mà»rs d’une Assedic en ruine on pouvait lire un tag : Tiens,
t’es radié !
Après avoir expédié sur un forum internet un message de colère contre
les radiations, un agent de l’ANPE est interpellé.
Son appartement est perquisitionné et il est mis en examen par le
procureur de la République.

Et maintenant, qu’est-ce qui se passe ?


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut