Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Reims > Où va s’arrêter cette dérive sécuritaire, du tout répressif ?

Où va s’arrêter cette dérive sécuritaire, du tout répressif ?

vendredi 20 octobre 2006, par AC ! RES


Le ministre de l’intérieur annonce ce matin que certains faits délictuels devraient relever de la Cour d’assises. Certes il ne peut-être admis, toléré, que des corps constitués soient victimes d’agissements violents, notamment les pompiers dont nous connaissons le dévouement.
Mais delààrequalifier des faits qui relèvent des tribunaux correctionnel et de police, en les rendant passibles de sanctions devant une Cour d’Assises, il y a un pas qui ne saurait être franchi.
Dans ce cas pourquoi ne pas rétablir les tribunaux d’exception et la peine de mort.

L’échelle des peines avec les lois Perben 1 et Perben 2 s’est aggravée considérablement. La surpopulation carcérale atteint un niveau record. 57 245 personnes écrouées au 1er septembre 2006, sans parler des alternatives àl’incarcération.La prison n’a jamais rien résolu.
Le problème qui est posé n’est pas celui de la répression, mais celui de la prévention. la prévention c’est avant tout la sécurité sociale, c’est répondre àdes besoins vitaux, aux questions de l’emploi, du revenu. C’est servir l’intérêt général.

Alors, ànous aussi de tomber dans ce travers. L’exemple, suivant un dicton, ne vient t-il pas d’en haut. Poursuivons dans cette logique infernale en demandant que tout élu qui dans le cadre de ses fonctions commet un délit soit interdit àvie d’exercer un mandat public, de même pour les ministres qui seraient révoqués sur le champ, et que dire du président de la République quel qu’il soit.

Demandons que les patrons voyous qui licencient, qui délocalisent, qui déménagent leurs entreprises pendant les vacances soient largement condamnés àde lourdes peines et ne puissent àjamais exercer une activité en tant que dirigeant. Leurs décisions iniques n’engendrent t-elles pas des drames humains, voire des suicides. Ne pèsent-elle pas sur les déficits de la sécurité sociale, de l’assurance chômage ?

Communiqué d’AC ! RES


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut