Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Gironde > Prise de parole pour la manifestation du 2 décembre

Prise de parole pour la manifestation du 2 décembre

vendredi 1er décembre 2006, par AC ! Gironde


Prise de parole AC ! Gironde pour la manifestation du 2 decembre 2006

Vous pensez que je vais vous parler des chiffres du chômage, et bien Non, on sait tous qu’ils sont manupulés pour la convenance du gouvernement actuel. La réalité, c’est plus de sept categories de chômeurs non pris en compte dans les chiffres, certains Rmistes qui ne sont pas comptabilisés, et c’est 39 100 chomeurs radiés !
Ce qui fait effectivement baisser les chiffres. Et ne vous y trompez pas, personne ou très peu ont retrouvé du travail.
Je n’en dirai pas plus car l’avenir peut et doit se réveler dans l’année àvenir. Cette année 2007 devrait être révelatrice soit d’un changement de société, soit d’un tournant grave pour la démocratie de notre pays. Ce doit être en tout cas un moment de débat important pour ouvrir les portes du possible.
Pour envisager un futur partagé, défini collectivement pour tous et part tous. Mais une chose est sà»r, cela ne se fera pas par le mensonge, la manipulation politique ou la mauvaise foi.
Hors il est un sujet que l’on occulte volontairement depuis trente ans : « le chômage de masse  ».

Tout les gouvernements de droite comme de gauche ont évincé le probléme jetant ainsi deux générations d’êtres humains dans l’oubli, la culpabilisation et la répression policiére comme judiciaire. La misère, la pauvreté tous les hivers ont leur lot de morts et combien de suicide ?.

ET pourquoi !?

Pour ne pas avouer que le libéralisme est une idéologie meurtrière, responsable de la désocialisation àgrande echelle de plus de 70% des êtres humains habitant sur cette planéte. Pour ne pas avouer qu’ils ont réintégré les lois de la sélection naturelle mais cette fois par le fric uniquement. Tout ce qui n’est pas riche doit, àleurs yeux, être exploités, disparaître ou mourir . Pour ne pas avouer que le capitalisme àcause des profits est responsable des graves points d’interrogation sur le futur de la planète terre. Pour ne pas avouer que le but ultime est de faire de ce monde un monde totalitaire, controlé où nous serons tous des esclaves.

A cause de tous ces mensonges nous refusons et combattons cette idéologie. Ainsi que toutes les dérives extrémistes qui en découlent actuellement.

Nous pensons que le premier sujet politique doit être la lutte contre toutes les exclusions. Il est urgent que le droit au travail, le droit au revenu décent, àla justice sociale soient des thèmes prioritaires de débats politiques publics. Surtout dans ce contexte pré-électoral.

En recentrant les débats nous échapperons àla stérilité du thème sécuritaire que porte la droite réactionnaire et populiste dans ce pays. Ce thème est un cache-sexe facile pour dire que l’on a rien a dire et rien àproposer. Pour masquer la pauvreté des débats politiques actuels.

Pour résoudre les dysfonctionnements d’un système d’exclusion et totalement dépassé face aux enjeux de l’avenir, il nous faut avoir tous les courages. Celui de la justice sociale dans un premier temps , celui du renouveau de la politique dans un deuxième temps, et celui de l’évolution de société dans un troisiéme temps vers une réelle liberté humaine.

Le courage c’est aussi reprendre aux voyoux de la finance, aux patrons et aux riches ce qu’ils ont volé aux peuples de la planéte. Le courage c’est de redistribuer les richesses aux peuples, le courage c’est de rompre avec l’ideologie libérale et capitaliste. Le courage c’est de sortir de la mondialisation en paralysant le fonctionnement de ses structures. Structures qui ne sont absolument pas démocratiques. En effet qui a élu l’ONU, Le FMI, le G8 et la BM...etc

Le diagnostic sur la planéte est alarmant et en France encore plus.

La pauvreté s’étend partout
Plus de la moitié des chômeurs en France ne sont pas indemnisés
La précarité devient la norme
Le tout marchand s’etend au détriment des services publics
Plus de 6 millions de personnes en France vivent en dessous du seuil de pauvreté ou aux minimas sociaux.

D’ailleurs ces minimas sociaux concernent de plus en plus de gens :

ASS : + 8,2 %
RMI : + 4,7 %
API : + 3,8 %

L’UNEDIC n’imdemnise plus que 48,5 % des chômeurs inscrits soit une chute énorme en 7 ans

Face àcette situation catastrophique nous demandons :

L’indemnisation de toutes les formes de chômage
Le libre choix de son emploi et de sa formation
Un revenu décent pour tous avec ou sans travail
La présence des chômeurs partout où se decide leur sort

Sachez que l’avenir ne se fera pas sans les chômeurs car nous sommes aussi des citoyens et que nous voterons en 2007.

Joë lle Moreau pour AC ! Gironde


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut