Lettre ouverte àMonsieur Borloo

lundi 22 janvier 2007
par  AC ! RES

AC ! champ-Ard.- Reims Emploi Solidarité
Reims, le 22 janvier 2007

Objet : logement
Envoi : fax
Lettre que nous rendons ouverte

Monsieur le Ministre,

Nous tenons àvous faire part de notre indignation. L’abbé Pierre les yeux
tout juste fermés, vous venez d’indiquer devant la presse que le projet de
loi intitulé « droit au logement opposable  » porterait le nom de loi « abbé
Pierre  ».
Nous trouvons cela particulièrement indécent en cette circonstance.

L’abbé Pierre a toujours lutté pour qu’il n’y ait plus de sans abri dans un
pays aussi riche que le nôtre.

De l’avis de tous les experts dont nous sommes « le droit au logement
opposable  » est un leurre. Nous vous invitons àvous rapprocher de monsieur
le Président de la République auprès de qui nous avons fait valoir nos
arguments.

Si vous voulez que votre projet de loi porte le nom de l’abbé Pierre, alors
il faut inscrire dans la loi : le maintien préalable dans l’habitat en cas d
’incidents de paiement - l’interdiction des expulsions sans relogement - l’
application effective du droit de réquisition.

Et pour nous qui reconnaissons le droit àla différence, nous demandons la
création d’espaces appropriés pour celles et ceux qui souhaitent vivre
autrement.

Veuillez recevoir, monsieur le Ministre, l’expression de notre
consternation.

P/RES et AC !
Le président, Lelong Pascal


Monsieur Jean Louis Borloo
Ministre de l’emploi, de la cohésion sociale et du logement
75 000 Paris


Commentaires