Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Reims > La machine à broyer les chômeurs connaît encore quelques ratés.

La machine àbroyer les chômeurs connaît encore quelques ratés.

lundi 5 mars 2007, par AC ! RES


Communiqué

La machine àbroyer les chômeurs connaît encore quelques ratés.

Tel un métronome le gouvernement prévoyait une diminution du chiffre du chômage jusqu’àl’élection présidentielle. Or, selon les chiffres officiels le chômage connaît une hausse de 0,1% ce mois-ci.
Comme nous l’avions dénoncé àtravers le collectif ACDC les chiffres en réalité sont tout autre.

La réalité est devenue criante. Les plans de licenciements partout en France, comme dans notre région, se multiplient. ILS ne peuvent qu’aggraver la situation que nous connaissons déjàet que nous dénonçons depuis des années.

Une autre logique s’impose.
165 milliards d’euros de la valeur travail sont passés au capital servant la spéculation financière et profitant aux actionnaires, alors que les minima sociaux ne sont pas revalorisés, que les conditions d’indemnisation chômage, tous les indicateurs le montrent, deviennent de plus en plus drastiques.Ce qui fait dire àl’UNEDIC qu’elle mise sur un excédent de 2,5 milliards d’euros fin 2007. C’est vrai que désormais l’UNEDIC se repose sur la solidarité nationale (voir le nombre en augmentation des bénéficiaires de L’ASS et des Rmistes).

Les conséquences sont lourdes tant socialement qu’économiquement. Ce n’est pas àla société de payer les errements de ce système absurde qui a atteint ses limites.
Toujours plus d’aides et d’exonérations de charges aux entreprises (65 milliards d’euros en 2006), toujours plus de profits pour toujours plus de pauvres, de précarité, de chômage.
cela suffit. D’autres choix sont possibles. Ce communiqué s’adresse particulièrement àtous les candidats.

AC ! Champ-Ardenne.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut