Tweet bandeau
   Accueil > La UNE > Revenu Social Activité ou nouvel esclavage salarié !

Revenu Social Activité ou nouvel esclavage salarié !

jeudi 4 octobre 2007, par AC ! Gironde


Martin Hirsch ne le cache pas : « Demain, ce sera travail obligatoire pour tous ! L’égalité devant la loi est un principe dépassé.  »

Avec le Revenu de Solidarité Active il est fort vraisemblable que l’on s’oriente vers une plus grande flexibilité et une plus grande précarisation de l’emploi.

Le RSA sera un acte important de plus dans la destruction du code du travail puisque celui-ci sera déconnecté de toute convention collective.
Concrètement les conseils généraux sont responsables de l’aménagement du RSA lié àl’insertion par l’activité imposée par les employeurs. Ce RSA sera donc modulé en fonction des désideratas des patrons dans chaque departement, ce qui entrainera forcément de grandes disparités de salaire en fonction des zônes d’activités.

Le système du Revenu de Solidarité Active introduit d’emblée une forme de contrainte indépassable, pour ceux qui sont allocataires des minimas sociaux, en les obligeant àprendre le travail que l’on aura choisi pour eux. A aucun moment ne se pose la question de savoir quels emplois sont proposés aux plus démunis. « C’est ça ou rien !  » nous dira -t-on.

Ainsi fera-t-on des chômeurs les nouveaux esclaves àla disposition du patronat !!!

Nous sommes assez lucides pour déceler derrière ce RSA le projet global caché de société :
- c’est celui des utopies libérales,
- du contrôle total des pauvres
- et du retour au Service du Travail Obligatoire qui deviendrait réalité.

Où l’on voit bien que les fondements de la République sont foulés aux pieds par cette idéologie libérale.
En effet, - Quid des principes de Liberté, d’égalité, de Fraternité ?
- Quid des désirs des individus ?
- Quid de la liberté de choisir son emploi pour les citoyens ?

Au nom du devoir de lutte contre l’exclusion des pauvres du marché du travail, et au nom de cette soit-disant « valeur travail  » ( celle du « travailler plus pour gagner plus  » sans doute ), on instaurerait un esclavage salarié de type nouveau.

AC ! GIRONDE

Tel : 05 56 81 88 91

Email : ac.gironde@free.fr

Adresse : 21 rue Saincric 33000 Bordeaux

titre documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut