Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Nord Pas de Calais > MONSIEUR SARKOZY ET LA PAUVRETE

MONSIEUR SARKOZY ET LA PAUVRETE

COMMUNIQUE DE PRESSE

mercredi 24 octobre 2007, par AC ! Nord Pas de Calais


MONSIEUR SARKOZY ET LA PAUVRETE

OU LES PITOYABLES BONNES INTENTIONS DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE

« Ce 17 Octobre, lors de la journée mondiale du refus de la misère. Le Président de la République vient de découvrir l’ampleur de la précarité des millions de personnes en France et des milliers dans notre région Nord Pas de Calais avec toutes les conséquences dramatiques sur le logement, l’emploi, la santé, le revenu.

Dans sa soudaine et généreuse bonté le Président de la République nous annonce le versement de la prime de noë l pour les Rmistes et les bénéficiaires de l’ASS et son souhait que les années de bénévolat effectuées par les chômeurs et précaires soient prises en compte dans le calcul de leurs retraites.

En outre Monsieur le Président nous annonce son projet de réduire en cinq ans d’un tiers la pauvreté en déclarant, « je vais m’occuper du premier tiers avant de penser aux 2 autres tiers  ». Le Président découpe la précarité en rondelles de saucisson. Selon Monsieur Sarkozy :

- 1ère catégorie les très pauvres (les SDF…)

- 2ème catégorie les moins précaires (les chômeurs, les Rmistes et les précaires)

- 3ème catégorie les nouveaux exclus (les smicards, les petits retraités)

Monsieur Sarkozy divise les chômeurs, les Rmistes et les exclus cela est lamentable.

Faisons un calcul simple : 7 millions de pauvres aujourd’hui moins 1/3 en cinq ans en 2012, il y aura encore 5 millions de personnes en dessous du seuil de pauvreté. Cela s’appelle une volonté politique minimum.

Monsieur Sarkozy a pourtant tous les moyens àsa disposition pour abolir définitivement cette injustice flagrante.

Pourquoi faut-il attendre 5 ans pour mettre fin la précarité et l’exclusion, puisque le Président a pris conscience de la réalité de la gravité de la situation.

Pour enrichir sa réflexion, nous lui soumettons les propositions suivantes :

Annulation immédiate des sanctions contre les chômeurs (radiations, contrôles sociaux).

Suppression de toutes les formes d’exclusion (expulsions, coupures EDF, eau et gaz).

Construction de logements sociaux avec des loyers adaptés aux familles en précarité.

Revalorisation immédiate et conséquente des allocations logement.

Mise en place d’une allocation pour les jeunes (18/25 ans).

Financement et pérennisation des contrats aidés (CAE), contrat d’avenir

Remise en place de l’allocation formation reclassement (AFR).

Extension de la CMU complémentaire àtoutes les formes de précarité et cerise sur le gâteau.

Nous demandons àMonsieur Sarkozy de solliciter ses amis au MEDEF et sa copine Madame Parizot pour la création de véritables emplois pour mettre fin au chômage de longue durée et l’annulation des licenciements et plans sociaux. Faut-il rappeler les promesses de Monsieur Sarkozy lors de sa campagne électorale de proposer 2 emplois àchaque chômeur, la livraison se fait toujours attendre dans les ANPE.

AC ! Nord Pas de Calais va transmettre par courrier toutes ces propositions au chef de l’Etat pour en débattre avec lui, nous sommes àsa disposition pour lui apporter tous les éléments et arguments afin d’améliorer sa réflexion et sa prise de conscience subite face àl’aggravation du chômage et l’exclusion  ».

Pour le bureau d’AC ! Nord Pas de Calais

Serge HAVET

Président


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut