Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Marseille > Prime de Noë l : « il faut se faire entendre !  »

Prime de Noë l : « il faut se faire entendre !  »

Marseille

mercredi 31 octobre 2001, par AC ! 13


Rien n’a changé. Le chômage augmente et le gouvernement ne fait qu’ajouter de la précarité àla précarité en créant en 2001 :
- 30 000 C.E.S. (CONTRATS EMPLOI SOLIDARITE) et 20 000 Stages « d’insertion  » !!!

De l’argent, il y en a dans les caisses des patrons qui pourtant, continuent àlicencier massivement, il y en a dans les caisses de l’Etat, dans les caisses de l’UNÉDIC ; ils veulent l’utiliser pour baisser les impôts des plus riches , baisser les cotisations patronales, placer l’argent en bourse ; alors que rien n’est prévu pour que chacun et chacune ait un revenu décent pour vivre !

« 3000 Frs. POUR TOUS ET TOUTES  »

Nous exigeons notre dà». Comme l’année dernière, nous réclamons une allocation de fin d’année de 3000 Frs pour tous, quelle que soit la catégorie dans laquelle on se trouve : chômeurs en « ARE  », RMIstes, A.A.H, C.E.S, C.E.C, C.D.D., jeunes de moins de 25 ans privés de tout revenu, tous ceux et celles qui ont un revenu inférieur au SMIC .

« Du fric pour vivre, c’est plus que jamais d’actualité !  »

Agissons ensemble pour défendre nos droits légitimes. Sans les mobilisations, sans les manifestations, sans l’action collective, nous ne serons pas entendus, commençons de suite pour exiger :

  • Une allocation de fin d’année de 3000 f. versée automatiquement chaque année, en attendant un revenu minimum garanti pour toutes et tous (avec ou sans emploi) égal au SMIC .
  • La refonte complète de l’assurance chômage supprimant tout chômage non indemnisé, y compris pour les jeunes de moins de 25 ans, àla place du PARE [1] qui soumet les chômeurs àla botte des patrons pour le choix de l’emploi et des formations.

Notes

[1Plan d’Aide au Retour àl’Emploi.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut