Pôle emploi où la machine àcasser les vies.

mardi 10 mars 2009
par  AC ! RES

Pôle emploi où la machine àcasser les vies.

Le suicide d’un salarié àST Quentin dans le département de l’Aisne, sur son lieu de travail, "Pôle emploi" (ex ANPE), révèle une situation qui devient de plus en plus intolérable.
Nous avons àde multiples reprises dénoncé cette fusion qui n’avait que pour seul objectif de faire de la gestion, du contrôle et du "résultat".

Cette structure "entreprenariale" ,inhumaine, vient, àpeine créée, de montrer ses limites.

L’ANPE avait une mission spécifique, celle de conseiller les chômeurs et de recenser les offres d’emploi.
L’ASSEDIC avait pour finalité d’indemniser les chercheurs d’emploi.
Ces missions respectives et spécifiques ont été totalement dévoyées pour aboutir àun amalgame dont aucun chômeur ne connaît l’entité et le fonctionnement.

Avec le "3949" Pôle emploi a créé un mur invisible mais réel. C’est ainsi aujourd’hui que se protège le pouvoir et les décideurs.

500 000 chômeurs de plus sont attendus en 2009, sans compter le million de bénéficiaires du RMI, devenu RSA au 1er juin, vont conforter le chômage de masse que nous connaissons depuis 1993.

Autant de dossiers qu’il va falloir traiter, alors que des milliers de dossiers sont en souffrance.

Des drames humains se nouent, tant du coté des personnels de Pôle emploi que du coté des chômeurs.

Cette fusion n’était absolument pas nécessaire. Elle n’était pas souhaitée par les personnels de l’ANPE comme de l’ASSEDIC.

Aussi, il faut revenir sur cette fusion, c’est ce que nous demandons.

AC ! Champ.-Ard.


Commentaires