Tweet bandeau
   Accueil > Revendications et droits > RSA : Agir ensemble contre la DISCRIMINATION PAR L’AGE qui frappe les jeunes (...) > Mensonges et diversion : le RSA(anti)-jeunes de Sarkozy > Constitutionnelle, la discrimination par l’âge du RSA ?

Constitutionnelle, la discrimination par l’âge du RSA ?

dimanche 27 décembre 2009

La création du RSA(anti)-jeunes de Sarkozy s’est faite par le vote d’un amendement àla loi de finance 2010. Un groupe de parlementaires a saisie le Conseil constitutionnel posant àsa façon la question de la discrimination.
La décision rendue le 29 décembre par le Cc n’était donc pas dans le cadre d’une "question prioritaire de constitutionnalité".

Le Conseil semble considérer que, dans une certaine mesure, le législateur fait ce qu’il veut. On se demande àquoi il sert !

Heureusement, cette décision ne range rien, au fond, sur la possibilité et
l’intérêt de recours individuels des personnes directement concernées, contre
cette discrimination, pour l’égalité des droits.

En pièce jointe ci-dessous une compilation (PDF) de textes liés àcette décision.


Voir en ligne : La Décision n° 2009-599 DC sur le site du Conseil constitutionnel

Avant cette annonce, nous écrivions :

C’est au plus tard mardi 29 décembre au soir que le Conseil constitutionnel a rendu son avis sur la constitutionnalité de sept points du projet de loi de finance 2010.

Parmi ces points, figurait l’article 135 créant le RSA anti-jeunes .

Extrait de la saisine : " Votre Conseil devrait être amené àcensurer ce dispositif pour rupture caractérisée d’égalité, au regard de trois motifs suivants :
- introduction d’une discrimination injustifiée par l’âge pour le dispositif de RSA « chapeau  »,
- introduction de différences de traitement entre les jeunes de moins de 25 ans,
- inégalités territoriales et limite de l’autonomie financière des départements.
"

On rappelle que, prétendant combattre la trop visible [1] discrimination par l’âge, le gouvernement veut créer une nouvelle condition d’accès au RSA, inacceptable, inaccessible et discriminatoire puisqu’imposée seulement aux jeunes de moins de 25 ans (Voir : Mensonges et diversion : le RSA anti-jeunes de Sarkozy).

Quant àla décision, si jamais le Conseil constitutionnel justifiait la discrimination, cela n’aurait que peu d’effet sur la possibilité d’agir devant le Tribunal administratif contre un refus de RSA motivé par l’âge de la personne (Voir : RSA : Agir ensemble CONTRE la discrimination par l’âge qui frappe les jeunes de -25ans).


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut