Ce gouvernement où " l’infantilisation" des citoyens.

mardi 7 septembre 2010
par  AC ! RES

Sur la question des retraites, ce jour àl’assemblée nationale, nous assistons une fois de plus àla manipulation de l’opinion.
En quoi ce gouvernement qui ne représente que lui même serait-il plus compétent pour mener une véritable réforme des retraites. Eux savent, nous pas. Curieux non ?

Toutes les organisations confondues, mais pas seulement, ont démontré l’aberration de cette contre réforme qui ne profitera qu’à"l’univers capitaliste".

De contre vérités en contre vérités le pouvoir s’essoufle.

Le déficit du régime des retraites équivaut àtoutes les aides aux entreprises et multinationales qui délocalisent, licencient, soit un chiffre de l’ordre de 37 milliards par an.

Si l’on taxe les transactions financières, les dividendes, la protection sociale dans notre pays, comme dans d’autres, est assurée.

Il ne faut pas se tromper de cible Mr. Woerth, ce ne sont pas aux travailleurs de payer "votre crise" et de nous faire croire àdes "mirages"

Pour défendre leur contre réforme le gouvernement et son ministre évoque la pénibilité. Oui, la pénibilité existe et elle est incontestable quelles que soient les conditions de vie et de travail.

Aussi l’instrumentalisation de la pénibilité, dans le projet de loi, est un faux prétexte. Elle conduit inévitablement àune discrimination.

Mr. Woerth prétend renforcer la médecine du travail, or le gouvernement auquel il appartient la démantèle jour après jour. Ce qui veut dire que les risques professionnels, tout comme il le dit "l’usure" seront définis et répartis selon une logique arbitraire (20%)...pour l’obtention de la retraite.

Aujourd’hui d’importantes manifestations ont démontré que nos vies ne leur appartiennent pas, et que chacun(e) aspire àun avenir meilleur.

Non àcette contre réforme
Oui àune retraite à60 ans pas en dessous du SMIC

AC ! Champ-Ard


Commentaires