Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Reims > A marche forcée l’on finit par succomber....

A marche forcée l’on finit par succomber....

mercredi 15 septembre 2010, par AC ! RES


Alors qu’un sondage révèle que 71% des citoyens sont contre la contre réforme des retraites voulu par le gouvernement, ce projet de loi liberticide vient d’être voté àl’assemblée nationale selon l’article 45 de la constitution qui prévoit la "procédure dite accélérée".

De rappeler que Mr. Sarkozy, alors candidat en 2007, disait qu’il ne toucherait pas àl’âge légal du départ àla retraite, soit 60 ans. Quel menteur !

En quoi, il y avait intérêt àvoter dans l’urgence une loi qui concerne des millions de travailleurs lorsque l’on sait que le financement de la mesure n’est pas assuré. Ces derniers ne sont pas d’accord ; pire ils ne sont pas consultés.

Ce qui est plus troublant, pour ne pas dire inquiétant, c’est que le président de l’assemblée nationale a muselé l’opposition parlementaire et a contrevenu au règlement de ladite assemblée pour faire voter la loi àune heure précise. Sur quelle injonction a t-il agit, si ce n’est celle de l’Elysée.

Où se trouve désormais la séparation des pouvoirs. Il n’y a plus de limite, si ce n’est celle du pouvoir absolu.
Où se trouve le droit des citoyens sur une question essentielle qui devait être soumise àun référendum.

Donc le 23 septembre, il est important que toutes et tous soyons dans la rue.
Vive la grève générale....


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut