Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Reims > "Quand la fraude devient légitime"

"Quand la fraude devient légitime"

mercredi 22 juin 2011, par AC ! RES


Dans une logique électoraliste et de division du monde du travail, les plus nécessiteux sont stigmatisés en les faisant passer pour des présumés fraudeurs. Ce qui est nouveau, c’est que les salariès, fonctionnaires ou pas, se voient pointer du doigt.

En y mettant les formes, le député des Bouches du Rhône, Dominique Tian, dans un très récent rapport, écrit que la fraude aux prestations et cotisations sociales s’éléverait à20 milliards d’euros pour le moins. Ce qui correspondrait, par ailleurs, au déficit de la sécurité sociale. Il y a ici manifestement un amalgame.

La fraude, quelque millions d’euros en 2010, est marginale. La CNAF est précise sur ce point.

Comme tout un chacun peut le constater tout augmente : les prix, le déficit extérieur, les chiffres du chômage, la pauvreté, les profits. Làest peut-être la raison, mais quand même...

Ce député est coutumier du fait. En 2006, il avançait des chiffres farfelus concernant la fraude àl’assurance chômage. Chiffres aussitôt contestés par l’UNEDIC elle même.
Ce député serait plus avisé de se poser cette question : A quoi servent les 90 millions d’euros dépensés par le gouvernement français dans la guerre en Libye depuis 3 mois.
Ce député serait plus avisé, préoccupé qu’il est par "les affaires sociales", de savoir comment une personne, une famille peut vivre avec des minima sociaux inacceptables.

De rappeler la déclaration universelle des droits l’homme de 1948, article 25 :
« Toute personne a droit àun niveau de vie suffisant pour assurer sa santé, son bien-être et ceux de sa famille, notamment pour l’alimentation, l’habillement, le logement, les soins médicaux ainsi que pour les services sociaux nécessaires  ».

Oui, monsieur le député, les membres de la majorité et du gouvernement, comme le formule autrement Stéphane Hessel, il nous appartient de nous indigner et de désobéir face àl’injustice, même si telle est la loi.

La solution est simple. Il suffit de garantir un revenu individuel pour toutes et tous, quelle que soit la situation et sans contrepartie, égal au SMIC. Augmenter les salaires - Repartir le travail. La société tout entière y gagnera !

AC ! Champ-Ard.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut