Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Gironde > Allocataires du R.S.AÂ miS au Travail Obligatoire

R.S.A. : Les Raisons de la Colère.

Allocataires du R.S.A miS au Travail Obligatoire

Non, 3 fois Non !!!

mercredi 14 décembre 2011, par AC ! Gironde


R.S.A. : Les Raisons de la Colère.

 

Allocataires du R.S.A miS au Travail Obligatoire 

 

Non, 3 fois Non !!!

Après les citoyens de seconde zone, voilàceux de troisième zone !!!

Aux citoyens de seconde zone, au lieu d’un CDI à35 heures, on a inventé des contrats aidés (Contrat Universel d’Insertion) en CDD de 20 heures par semaine, ne débouchant que sur du chômage ! Aux allocataires du RSA, on propose maintenant des CUI de 7 heures, avant de les leur imposer sous peine de sanctions comme c’est écrit dans le rapport Daubresse !

Une des dernières trouvailles géniales du gouvernement, c’est de réinventer les ateliers nationaux du XIXe siècle (!!!) pour mettre au travail les « Â victimes  » du R.S.A, qui perçoivent environ 450 euros par mois. La crise a bon dos ! On continue de faire payer ceux qui ont de moins en moins, oubliant de présenter la note àceux qui engrangent bénéfices et dividendes !

Le R.S.A est un dispositif qui, sous couvert de lutter contre la pauvreté, institutionnalise la précarité, casse le code du travail, les 35 H et le SMIC. Le travail effectué sera payé par le contribuable, c’est une subvention àl’emploi précaire. Le patronat, aux anges, a déjàobtenu 30 milliards d’exonérations de cotisations sociales !!!

Pour un temps de travail de 7 heures par semaine, combien de temps de déplacement ? Quelles relations avec les autres salariés et quelle offre de formation ? Quelles activités « Â dérisoires  »Â confiées ? Combien d’heures supplémentaires gratuites ?

Martin Hirsch, l’architecte du RSA, ne s’était pas caché de ses intentions. C’est lui qui un jour avait déclaré : « Â Demain, ce sera travail obligatoire pour tous ! L’égalité devant la loi est un principe dépassé.  » Bref, le plan Hirsch-Sarkozy revient àsortir des principes démocratiques de notre République sociale et àdétruire les principes constitutionnels relatifs au travail depuis 1946 (issus du Conseil National de la Résistance et de ses décisions du 15 mars 1944).

Le très extrême droitiste Patrick Buisson est même allé jusqu’àproposer de supprimer purement et simplement le RSA en organisant la stigmatisation des pauvres. Quant àLaurent Wauquiez, il fait de la surenchère en parlant de « Â cancer de l’assistanat  ». Chargé par le Ministre de l’Emploi d’un rapport sur les améliorations àapporter au RSA, Marc Daubresse, en bon marchand de tapis, a avancé l’idée du travail obligatoire àhauteur de 5 heures hebdomadaires.

RESULTAT : Le projet « Â expérimental  » retenu sur 15 départements àpartir de janvier 2012 prévoit 7 heures au lieu de 5 initialement. Le chômeur est obligé de travailler, sinon on le prive de son maigre RSA. On assiste àun chantage populiste qui revient àspolier une fois de plus les travailleurs aux chômage, cette fois-ci en les privant ouvertement de leurs droits sociaux élémentaires.

De toute façon, ils sont dans l’illégalité !

Nous devons absolument dire non aux dispositifs de survie sous contrôle esclavagiste. Revendiquons ensemble, massivement,  de véritables emplois et un système universel d’indemnisation.

PDF - 122.5 ko

P.-S.

Écoutez l’émission "AC ! Tonne" tous les mercredis à17h sur La Clé des Ondes 90.10 Mhz


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut