Poster un commentaire à la suite de l’article...

mardi 11 septembre 2012
par  AC ! RES

Osons le changement

Dix, quinze, trente milliards et plus pour réduire le déficit, ce sont les cadeaux fiscaux qui ont été faits à valeur constante au capital et aux entreprises qui délocalisent. En exemple, le patron de LVMH, première fortune de France qui entend s’exiler, avouant, de fait, un chantage à l’argent et aux (...)