Il s’appelait Michel !

lundi 29 octobre 2012
par  Alain Marcu

Un sdf mort de froid... et de misère...
Logique et... profitable : il "leur"faut terroriser les salariés, une nécessité disciplinaire. Pas de pitié pour les surnuméraires improductifs !
Glissements progressifs vers la barbarie...
Ainsi va l’air du temps.
Bonne journée àvous.

Alain Véronèse.


Commentaires

Brèves

25 avril - sur les ondes de FPP

http://hebdo-julialaure.info/spip.php?article139
l’émission l’Hebdo du 21 avril 2018 consacrée à (...)

22 janvier 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE.

COMMUNIQUE DE PRESSE.
Les négociations de la convention UNEDIC commence le lundi 24 avec les (...)