Unédic : FO juge « inenvisageable de remettre en cause le droit des chômeurs Â »

vendredi 17 janvier 2014

Pour le secrétaire général de Force Ouvrière, Jean-Claude Mailly, le déficit de l’Unédic « peut très vite s’estomper s’il y a de la reprise Â » . Et donc « mieux vaut assumer, avec y compris des emprunts obligataires (...) que de pénaliser les demandeurs d’emplois Â ».



Commentaires