Tweet bandeau
   Accueil > La UNE > Développer la mobilisation POUR une juste indemnisation de toutes les formes (...)

Assurance chômage – Négociation UNEDIC :

Développer la mobilisation POUR une juste indemnisation de toutes les formes de chômage et de précarité CONTRE le texte d’accord patronal !

vendredi 28 mars 2014


Voir en ligne : Voir notre dossier : Comprendre le texte de l’accord pour mieux le combattre !

Alors que chômage, précarités et pauvreté poursuivent leur croissance, le projet d’accord du patronat approuvé par trois organisations syndicales n’est pas acceptable.

Conclu dans des conditions qui n’ont rien de loyale, ce texte d’accord, s’il devait être confirmé :

- ne changera rien ou presque àla faible proportion de chômeurs indemnisés par le système d’assurance chômage : les conditions d’accès ne sont pas assouplies, les durées d’indemnisation ne sont pas prolongées ;

- n’assure toujours pas l’équilibre financier du dispositif et le met donc en danger. Le patronat qui a refusé toute hausse des cotisations sociales l’impose aux seuls métiers du spectacle avec sans doute un triste effet sur l’accès àla culture ;

- corrige – enfin ! - certaines injustices par la mise en place de droits rechargeables mais le dispositif en créer de nouvelles. Par exemple, les périodes d’emplois de moins de 150 heures seraient non rechargeables c’est-à-dire perdues ;

- prépare la suppression des annexes IV (Intérimaires) et VIII (Techniciens du spectacle) en améliorant àla marge les droits des précaires relevant du régime général ;

- réduit par une nouvelle formule de calcul le montant de l’allocation différentielle que perçoivent les précaires relavant du régime général ou de l’annexes IV (Intérimaires) ;

- accentue les inégalités en créant un différé d’indemnisation spécifique aux annexes VIII (Techniciens du spectacle) et X (Artistes) et seulement profitable aux rémunérations élevées ;

- réduit les droits des salarié-es qui seront au chômage àpartir du 1er juillet prochain en ramenant de 57,4% à57% le montant de l’allocation forfaitaire pour ceux et celles dont le salaire dépassait 2 042 euros bruts, et en portant à180 jours le différé d’indemnisation qui s’applique lorsque l’on perçoit des indemnités de licenciement supérieures au minimum légal (hors cas de licenciement économique) ;

- se permet de dangereuses innovations comme cette contribution spécifique de solidarité imposée aux salarié-es de plus de 65 ans qui n’ouvrirait pas de droit àl’indemnisation ; ...

Les collectifs AC ! appellent les chômeurs et les précaires du public comme du privé mais aussi les autres salariè-es àdévelopper la mobilisation en cours pour la juste indemnisation de toutes les formes de chômage et de précarité, par la garantie d’un revenu inconditionnel et personnel en aucun cas inférieur au SMIC mensuel, pour la participation des chômeurs aux négociations Unedic et partout où se décide leur sort.

En lien avec nos partenaires nous proposerons àl’occasion de la procédure d’agrément marquée par une période de quinze jours de « consultation  » des personnes et organisations intéressées, et par une voire deux réunions paritaires, d’organiser la convergence des mobilisations POUR une juste indemnisation de toutes les formes de chômage et de précarité, CONTRE le projet d’accord patronal.

Chômeurs, Précaires, Intermittent-es, Intérimaires – avec ou sans papier - : SOLIDARITE !

Un emploi c’est un droit ! Un revenu c’est un dà» !


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut