Tweet bandeau
   Accueil > Revendications et droits > Assurance chômage > >>>> Droit à un revenu personnel et décent : "Négociations" et "tractations" (...) > Acte I - La mobilisation contre la Loi Travail bloque l’austérisation de (...) > PHASE 01 : La [non-]conclusion (?) d’un accord par les organisations (...) > > Mardi 8 mars : Le MEDEF prefère attendre ... > NEGOCIATIONS ASSURANCE CHÔMAGE : COMMENÇONS PAR L’EGALITE FEMME / HOMME (...)

Communiqué de presse CGT-Spectacle

NEGOCIATIONS ASSURANCE CHÔMAGE :
COMMENÇONS PAR L’EGALITE FEMME / HOMME !

jeudi 25 février 2016

Pour l’égalité des droits des femmes et des hommes,
Pour de nouveaux droits à la protection sociale pour toutes et tous,
Contre la précarité et le saccage des droits à l’indemnisation.

RASSEMBLEMENT UNITAIRE LE 8 MARS 2016 A 12H30 DEVANT LE MEDEF
- 55 AVENUE BOSQUET 75007 PARIS – M° ECOLE MILITAIRE.

A PARIS, AG D’INFORMATION LE LUNDI 7 MARS A 19H
BOURSE DU TRAVAIL – SALLE « GRANDE CROIZAT »
3 RUE DU CHATEAU D’EAU 75010 PARIS – M° REPUBLIQUE


Voir en ligne : http://www.fnsac-cgt.com/article.ph...

NEGOCIATIONS ASSURANCE CHÔMAGE :
COMMENÇONS PAR L’EGALITE FEMME / HOMME !

Les négociations assurance chômage ont commencé : la prochaine réunion pour le régime général aura lieu le mardi 8 mars 2016 à 14H.

Le 8 mars, c’est aussi la journée internationale des femmes pour l’égalité au travail comme dans la vie !
Les statistiques de l’assurance chômage montrent que 21 % des femmes touchent des allocations inférieures à 400 € mensuels. En dehors des inégalités salariales, elles subissent en effet davantage le temps partiels et les petits boulots.
Concernant les artistes et les technicien-nes du spectacle, la précarité fait qu’elles sont deux fois plus nombreuses à connaître des « carrières » deux fois moins longues.

Plus généralement, la discussion au Medef portera le 8 mars notamment sur un document de cadrage pour la négociation du régime spécifique des artistes et des technicien-nes du spectacle.
Le Medef a déjà annoncé vouloir réaliser 200 millions d’euros d’économies sur le dos des intermittents, soit deux fois plus que le différé de 2014 que nous avons combattu !

Le patronat (Medef – Cgpme) prétend baisser les droits des privés d’emploi de 800 millions d’euros et refuse de remettre en cause le recours à la précarité qu’il organise lui-même.

Le gouvernement l’y aide bien. Parmi toutes les mesures que nous combattons dans le projet de loi El Khomri, la ministre a intégré à l’article 52 les sanctions contre les chômeurs que le Conseil d’Etat a annulé le 5 octobre dernier avec l’ensemble de la convention d’assurance chômage (indus très majoritairement de la faute de Pôle Emploi, périodes non déclarées pour absence de documents fournis par l’employeur …).

Pour l’égalité des droits des femmes et des hommes,
Pour de nouveaux droits à la protection sociale pour toutes et tous,
Contre la précarité et le saccage des droits à l’indemnisation.

RASSEMBLEMENT UNITAIRE LE 8 MARS 2016 A 12H30 DEVANT LE MEDEF
- 55 AVENUE BOSQUET 75007 PARIS – M° ECOLE MILITAIRE.

A PARIS, AG D’INFORMATION LE LUNDI 7 MARS A 19H
BOURSE DU TRAVAIL – SALLE « GRANDE CROIZAT »
3 RUE DU CHATEAU D’EAU 75010 PARIS – M° REPUBLIQUE


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut