Tweet bandeau
   Accueil > Revendications et droits > Assurance chômage > >>>> Droit à un revenu personnel et décent : "Négociations" et "tractations" (...) > Acte I - La mobilisation contre la Loi Travail bloque l’austérisation de (...) > PHASE 01 : La [non-]conclusion (?) d’un accord par les organisations (...) > > Lundi 22 février : L’Union professionnelle artisanale (patronat) claque la (...) > CFDT : Assurance-chômage : top départ pour la négociation

CFDT : Assurance-chômage : top départ pour la négociation

lundi 22 février 2016


Voir en ligne : https://www.cfdt.fr/portail/actuali...

À la veille de la publication des chiffres du chômage pour le mois de janvier, la négociation sur la future convention d’assurance-chômage a débuté le 22 février. De l’avis général, les discussions s’annoncent difficiles dans le climat actuel.

Deux ans après l’accord sur la convention 2014-2016 qui avait acté la mise en œuvre des droits rechargeables, les partenaires sociaux se retrouvaient ce lundi 22 février pour le lancement des négociations qui doivent redéfinir les règles d’indemnisation des demandeurs d’emploi. Une rencontre tendue au regard du contexte économique plombé par un chômage historique et des déclarations politiques de ces dernières semaines.

À son arrivée, Véronique Descacq, chef de file de la délégation CFDT a rappelé sa volonté de « sécuriser la situation des demandeurs d’emploi en sanctuarisant des droits adaptés à la précarisation croissante du marché du travail ». Elle entend également « inciter les entreprises à avoir un comportement vertueux et rompre ainsi avec la logique des contrats courts qui prévaut aujourd’hui ». De ce point de vue-là, « il semble que l’on ne parle pas encore la même langue avec le patronat », résume-t-elle.

Après les déclarations liminaires et les premières passes d’armes – l’UPA ayant décidé de quitter la table des négociations du fait de divergences avec les autres organisations patronales au sujet de… la future représentativité patronale – la rencontre a essentiellement permis de définir un calendrier de négociation*. Les partenaires sociaux doivent désormais s’entendre sur la nature et le contenu du document de cadrage de la négociation professionnelle des intermittents du spectacle (qui se déroulera en parallèle de la négociation interprofessionnelle, comme le prévoit la loi Rebsamen d’août 2014). Mais « au-delà des spécificités sectorielles, les principes généraux devront s’appliquer à l’ensemble des acteurs pour des raisons d’équité », avance la CFDT.

*Prochaines séances les 8 mars, 24 mars, 7 avril, 28 avril, 12 mai.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut