Tweet bandeau
   Accueil > Revendications et droits > Assurance chômage > >>>> Droit à un revenu personnel et décent : "Négociations" et "tractations" (...) > Acte I - La mobilisation contre la Loi Travail bloque l’austérisation de (...) > PHASE 01 : La [non-]conclusion (?) d’un accord par les organisations (...) > Jeudi 16 juin 2016 : Veto du Medef, le gouvernement a la main > FO : Un Medef radicalisé

FO : Un Medef radicalisé

vendredi 17 juin 2016


Voir en ligne : https://www.force-ouvriere.fr/negoc...

En réaction à l’échec de la négociation Assurance chômage qui devait fixer les paramètres d’indemnisation de plus de 2,5 millions de personnes, FO regrette qu’aucun accord n’ait pu être trouvé.

Le Medef porte une lourde, voire l’entière responsabilité dans cet échec qui met également en danger le paritarisme tel que le conçoit, le pratique et le défend Force Ouvrière.

Ainsi, malgré les nombreuses propositions faites par FO pour préserver un bon niveau d’indemnisation des demandeurs d’emploi et les comptes du régime paritaire, le dogmatisme patronal, notamment celui du Medef, l’a emporté.

En effet, c’est le patronat qui a toujours refusé toute augmentation de contributions quelle qu’elle soit et qui voulait faire porter l’ensemble des économies demandées (notamment par l’Etat) sur les demandeurs d’emplois.

De fait au Medef c’est le clan des « ultralibéraux » qui l’emporte sur les sociaux. En soutenant l’inversion de la hiérarchie des normes du projet de loi travail qui remet en cause les conventions collectives nationales, en renonçant à une vraie négociation sur l’Assurance chômage, le Medef confirme une radicalisation préjudiciable à la recherche du compromis et au pacte républicain.

À lire également :
- Assurance chômage : le patronat fait échouer les négociations, l’Etat reprend la main toujours sur le site de FO


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut