Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Gironde > Prise de parole d’A.C ! Gironde pour l’Alter fête d’Attac 33 le 17 septembre (...)

Prise de parole d’A.C ! Gironde pour l’Alter fête d’Attac 33 le 17 septembre 2016.

vendredi 16 septembre 2016, par AC ! Gironde


Chères amies et chers camarade bonjour.

Nous voici dans une rentrée très chargée au niveau social car l’actualité des luttes est très fournie. En effet cette rentrée, comme vous l’avez vu est sous le signe d’une offensive réactionnaire sans précédent. Mon rôle sera alors de vous donner les éléments des attaques que subissent les chômeurs, les précaires, les intermittents et les plus démunis et tout cela sous un gouvernement qui, selon les dernières déclarations du premier ministre serait de gauche. C’est tellement risible que cela en devient ridicule

Les vrais chiffres du chômage : « ça ne va pas mieux ’sauf pour le CAC 40 ! » En se glorifiant d’un taux de chômage officiel ramené à 9,6 % au lieu de 10,2 % selon l’OCDE, Hollande a omis de préciser qu’il s’agit là de ceux qui n’ont pas du tout travaillé dans le mois. Toutes catégories confondues, le chômage ou sous-emploi frappe en réalité 6 millions et demi de personnes, et a augmenté de 1,6 % en un an.

Les chômeurs de plus d’un an sont 2,4 millions (+ 150 % par rapport à 2008).. ! Belle réussite ! Les 2/3 des sorties du chômage sont dues aux radiations, qui explosent suite au passage au web (326 000 en juillet)...Si l’on y ajoute les 1,4 millions de jeunes de moins de 25 ans en recherche d’emploi, tous les allocataires de RSA ou d’AAH non inscrits..on arrive à dix millions de sans emploi véritable, auxquels ajouter 1,2 million de salariées en temps partiel contraint. Et ce ne sont pas les mesures annoncées ou inclues dans la Loi Travail, telles que le CPA et la garantie jeunes en 2017 qui amélioreront significativement la situation, faute de création d’emplois et de RTT. Quant au plan annoncé de formation de 500 000 chômeurs (qui sortiront ainsi des chiffres), son effet sera limité selon l’OCDE elle-même, qui souligne qu’entre 2012 et 2016 et donc sous Hollande, la part des salaires dans le PIB a chuté de 1 point !

Par contre, grâce aux injections d’argent public - pacte de stabilité, crédit impôt compétitivité emploi (CICE) - , les profits culminent (+ 4 %) chez les stars du CAC 40 avec 40 milliards de bénéfices, l’impôt sur les sociétés va passer de 33,3 à 28 % : seuls les salaires baissent. Nous ne pouvons ainsi que constater comme Eurostat qui dévoile le lièvre d’une augmentation des chiffres du chômage en juillet, la manipulation faite par le gouvernement Hollande pour nous faire croire à la baisse des chiffres du chômage alors que tout nous indique le contraire.

En cette rentrée la plus mauvaise nouvelle nous est arrivée de Belgique, elle montre l’inhumanité d’un système capitaliste qui a décidé de laisser mourir de faim un jeune homme de 19 ans isolé seul dans sa tente, Jordy. C’est l’expression de l’individualisme libéral qui poussé à son paroxysme détruit non seulement le corps mais l’âme humaine. (Silence)

Le rendez-vous pour les chômeurs de notre pays à partir du mois d’octobre, novembre concernera vraisemblablement un nouveau round de la négociation de la convention d’assurance chômage. Dès ce début septembre la déclaration des syndicats de collaboration CFDT en tête CFTC et CGC ainsi que la CGPME, l’UPA et le MEDEF pour les patrons disent tous vouloir reprendre les négociations pour soi-disant sauver le paritarisme. L’offensive réactionnaire est tel que le MEDEF ira jusqu’à dire qu’à partir du moment où les cotisations patronales n’augmentent pas, le jeu du paritarisme peut reprendre pour la convention d’assurance chômage.

Nous vous rappelons qu’au cours du premier semestre la négociation d’assurance chômage s’était traduit par un échec à cause de l’arrogance du MEDEF qui a claqué la porte des négociations. Il faut dire que combler un trou d’un déficit cumulé de 26 milliards d’euros pour l’UNEDIC sans augmenter les cotisations patronales c’était mission impossible sauf en réduisant drastiquement les droits des chômeurs ce à quoi la CGT et FO étaient, heureusement totalement opposées. Je vous résume ici très vite les données du problème et je tiens à vous dire que dans les semaines à venir il faut que tous les précaires soient vigilent et se tiennent prêts à se remobiliser pour défendre leurs droits. A.C ! Gironde est en alerte sur cette question.

Alors que le taux de pauvreté ne décroit pas depuis 2010, que 2 millions de personnes perçoivent le RSA, dernier minimum social avant la rue certain conseils départementaux, le Nord et le Haut Rhin pour ne pas les nommer, tous conduit par une majorité de droite républicaine, remettent en cause les conditions d’accès, en les durcissant du RSA. Le Nord obligeant toutes les personnes à s’inscrire à Pôle-Emploi se qui entraine déjà la coupure ou la réduction du RSA à 2.000 bénéficiaires, alors que c’est totalement illégale en fonction des publications provenant du Ministère des Affaires sociales et de la santé tandis que dans le Haut-Rhin le Président du conseil départemental se permet de violer la vie privée de citoyens en les obligeant de fournir leur relevé de compte bancaire pour constituer le dossier de demande de RSA déjà largement complexe. Dégouter certaines personnes ne le demandent même pas alors qu’ils pourraient y avoir droit. Pire ce président oblige aussi tous les bénéficiaires à faire 7 heures de bénévolat pour percevoir le RSA. Ce qui est du travail forcé et obligatoire violant ainsi l’article 1 et 2 du préambule de la convention de OIT (Organisation Internationale du Travail) adopté le 28 juin 1930 à Genève entré en vigueur le 1 mai 1932 dont la France est signataire, je vous le rappel. Ce qui se passe pour les citoyens au RSA est totalement répressif et liberticide remettant en cause 2 piliers de la république démocratique et sociale, la liberté et l’égalité. De plus c’est en violation de la déclaration universelle des droits de l’homme de 1948 et on se demande pourquoi tous les humanistes sont totalement atones sur ce sujet. En tout cas pour la droite la chasse aux pauvres est lancée au prétexte de faire des économies sur les budgets sociaux des conseils départementaux.

On s’étonnera après que la France soit le pays le plus touché par les suicides et surtout jeune ou que les citoyens sacrifient leur santé faute de moyens surtout quand on sait que depuis 2012, 1.200.000 français sont devenus pauvres. En tous cas ce n’est pas l’augmentation de 2 % du RSA en septembre qui améliorera leur train de vie. Et ce n’est surement pas l’extension de la garantie jeune en 2017 d’un montant de 460 € qui permettra une amélioration décente des conditions de vie de notre jeunesse. A.C ! Gironde se bat depuis 1996 pour la création d’un revenu personnel garanti décent à hauteur du SMIC seul à même avec la réduction du temps de travail à 32 heures et la répartition des richesses en parallèle d’améliorer les conditions de vie de tous les exploités.

Avant de terminer, un petit mot sur Pôle-Emploi, la généralisation de la gestion dématérialisée n’a jamais autant entrainé de radiation pour absence à convocation. Pôle-Emploi est ici pourtant dans l’illégalité la plus total. les Médiateurs de Pôle-Emploi qui ont eux obligation d’appliquer la loi, font tout leur possible pour retarder l’annulation de ces radiations, c’est inadmissible !. La raison : De la direction général jusqu’au directeur d’agence la volonté est de gérer leur « stock DE » à la baisse au moyen de la radiation !

D’autre part nous n’avons toujours pas d’informations statistiques sur le nombre de demandeurs contrôlés dans leur recherche d’emploi par les corps de contrôleurs. Il est fort certain que ces contrôles entraineront une massification des radiations.

La violence dans les Pôle-Emploi ne fait qu’augmenter et début septembre un chômeur Toulonnais a encore menacé de s’immoler parce que ses droits n’étaient pas ouverts et son dossier n’était pas traité.

Nous en profitons aussi pour rappelés que A.C. ! Gironde est opposée aux fermetures d’agences l’après-midi ce qui limite la possibilité pour les chômeurs de faire valoir leurs droits. Pôle-Emploi est un service publique aujourd’hui défaillant par manque de personnel à tel point que ce sont les demandeurs d’emploi qui gèrent leur dossier d’inscription et d’indemnisation par l’informatique, réalisant ainsi un travail gratuit, à la place des agents de Pôle-Emploi qui eux sont payés !.

Nous demandons que l’on cesse immédiatement la destruction du service public de l’emploi et demandons au gouvernement de lui donner les moyens nécessaires afin qu’il puisse consacrer son temps à l’écoute de l’humain. Ces logiques aujourd’hui étant totalement déshumanisées.

Nous vous appelons à être solidaires des luttes des chômeurs et précaires qui vont se mètrent en place dans les mois et semaines à venir. Nous vous remercions à l’avance de votre solidarité parce que c’est cette fraternité dans la lutte qui peut tous nous sauver face à l’adversité réactionnaire fascisante qui est malheureusement grandissante.

Pour A.C ! Gironde le 15 septembre 2016
Carl Pivet et Joëlle Moreau

Nota Bene : Reprise dans le texte du troisième paragraphe sur l’actualité des luttes de précaires du 8 septembre 2016 avec comme auteur Evelyne PERRIN

PDF - 54.1 ko

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut