Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Caen > Manifestation du collectif TGV Ã Caen

Manifestation du collectif TGV àCaen

Caen

jeudi 7 novembre 2002, par AC ! Caen


L’article 13 de la déclaration universelle des droits de l’homme pose comme principe fondamental la liberté de circuler. Pouvoir se déplacer est une nécessité de plus en plus forte compte tenu de l’évolution de la société. Pour ceux qui n’ont pas de revenus décents le transport public est devenu la seule manière d’exercer ce droit. Les lois ont depuis longtemps posé le principe.
En 1982 la loi d’orientation sur les transports intérieurs (LOTI) prévoyait déjàde favoriser l’accès au transport des plus démunis.
En 1998 la loi de prévention des exclusions prévoyait des mesures pour les jeunes sans revenu et les chômeurs en fin de droits.
Depuis décembre 2000, 20 ans après la loi LOTI, la loi de solidarité et renouvellement urbain (SRU) fait obligation aux communes de prévoir au MINIMUM un demi-tarif pour les revenus en dessous du plafond de la CMU (soit 526 € pour une personne seule, plafond qui est inférieur au seuil dit de pauvreté).

Depuis septembre 2001 le collectif TGV a interpellé les collectivités locales sur l’application de ces textes. Au conseil d’administration de mars 2002, Viacités a décidé de réviser ses tarifs et créé une commission qui devait rendre un rapport avant la mise en service du TVR.
Lors d’une rencontre entre Viacités et le collectif TGV le 19 septembre 2002 un calendrier nouveau est annoncé par le syndicat mixte : une nouvelle grille tarifaire définie au 1er trimestre 2003 pour application en septembre 2003.

Nous pensons que la coïncidence entre la mise en place de la gratuité et la mise en service du TVR est une nécessité et que ce retard est préjudiciableàtous ceux qui dans l’agglomération attendent ce droit. La multiplication des amendes va mettre nombre de personnes dans des situations dramatiques, tout délai supplémentaire dans la mise en place de la gratuité peut se révéler catastrophique quand 16 % de la population de l’agglomération est sous le seuil dit de pauvreté.

Mais c’est aussi préjudiciable au développement du transport en commun quant un nouveau moyen ne s’accompagne pas d’une avancée sociale. Il y avait làune occasion de dynamisation de la priorité aux transports en commun. C’est tout le sens de nos interpellations des maires des communes, et des membres du syndicat mixte des transports de l’agglomération.

- Le Collectif TGV appelle àmanifester place Saint Pierre àCaen le samedi 16 novembre 2002 à14 h 30.

Le collectif est composé de : AC ! 14, ANPAG la gauche autrement, ASTI, CITOYEN àCAEN, CFDT Cheminots Routes Transports Basse Normandie, FSU 14, LCR, SOLIDAIRES Basse Normandie STARTER MNCP et Les VERTS 14.

- Collectif TGV (Transport Gratuit Vite)

  • c/o AC ! Caen - 13 Avenue Robert Schuman - BP 6119 - 14064 CAEN cédex 04 - bus n° 4, arrêt piscine
  • Tél/fax : 02.31.74.48.68.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut