Liberté pour José Bové !

lundi 23 juin 2003
par  le réseau d’AC !

José Bové, porte-parole de la Confédération paysanne est ànouveau en prison depuis dimanche 22 juin 2003. Avec d’autres paysans et citoyens, il a légitimement attiré l’attention de l’opinion publique sur les dangers des OGM. Cette technologie est pourtant désapprouvée par une très large majorité des consommateurs et la condamnation de José à10 mois de prison ferme avait fait l’objet, àjuste titre, d’une très large réprobation en France et dans le monde.

Le pouvoir en place et le Président de la République, lui-même mêlé àdes affaires, choisissent de défendre le monde de l’argent au détriment du bien commun. Les grands délinquants de la finance, de la corruption ou du détournement d’argent public ne sont pas inquiétés tandis que les syndicalistes et les militants des droits humains sont jetés en prison !

Ce pouvoir révoltant dévoile ainsi son véritable visage : criminalisation du mouvement social et répression tout azimut, pour tenter d’imposer encore plus de misère et de précarisation avec le RMA, avec la casse du système des retraites, de l’enseignement public, de la sécurité sociale, comme avec la marchandisation du monde et de l’agriculture vendue aux gros semenciers.

AC ! condamne l’incarcération de José Bové et s’associe àtoutes les actions de soutien et de solidarité avec le porte-parole de la Confédération Paysanne et avec tous les inculpés victimes de la répression du mouvement social.

  • AC ! - Agir ensemble contre le Chômage - 42 rue d’Avron - 75020 Paris - tél. : 01.43.73.36.57 - fax : 01.43.73.00.03 - email.

Commentaires

Brèves

25 avril - sur les ondes de FPP

http://hebdo-julialaure.info/spip.php?article139
l’émission l’Hebdo du 21 avril 2018 consacrée à (...)

22 janvier 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE.

COMMUNIQUE DE PRESSE.
Les négociations de la convention UNEDIC commence le lundi 24 avec les (...)