Tweet bandeau
   Accueil > La UNE > Droit au logement pour tous !

Droit au logement pour tous !

procès àLimoges de trois militants du DéDAL

dimanche 6 octobre 2002, par le réseau d’AC !


A l’heure où le projet de loi de sécurité intérieure de Mr Sarkozy propose de créer le délit de « violation de propriété  », cherchant ainsi àcriminaliser des pratiques sociales (squatts, occupations de locaux, campements, etc.) et s’attaquant aux sans-revenu, aux précaires, aux usagers de l’espace public comme àdes formes d’action contestatrices, trois militants passent en procès mardi 8 octobre 2002 à10 h au tribunal de Limoges.

Pour tenter de trouver des solutions pour les sans-abri, le Dé.D.A.L. (défense du droit au logement) occupe depuis le 26 avril 2002 un immeuble situé au 21 boulevard de la Corderie. Cet immeuble vide depuis 2 ans appartient àla mairie de Limoges. Trois demandes ont été faites auprès de la mairie pour trouver une solution. La seule réponse de la mairie fut d’engager une procédure d’expulsion immédiate le 9 septembre pour le 10. La mairie fut déboutée de sa demande et le jugement reporté au 8 octobre. Par ailleurs, le 5 septembre, l’immeuble de la rue Baudelaire, occupé par des sans-logis, fut expulsé par la force publique, et deux autres immeubles risquent de l’être en octobre.

En France, la situation en matière de logement se dégrade considérablement. La précarité du logement liée àdes loyers excessifs et une précarisation du travail se traduit par le développement de l’errance urbaine. Le nombre d’expulsions ne cesse d’augmenter ; celui des logements vides aussi. La construction de logements sociaux reste faible et toutes les mesures gouvernementales en matière de logement ne sont qu’incitations àl’accession àla propriété pour le plus grand profit des bâtisseurs et des banques, contribuant àaccentuer l’endettement des ménages àbas revenus. Il y a trois millions de personnes mal logées en France dont près de 100 000 sans domicile et 2 millions de logements sont vacants hors résidences secondaires. Il est donc urgent d’appliquer l’ordonnance du 11 octobre 1945 pour réquisitionner les logements vides.

Devant l’inertie des services publics et malgré de nombreuses démarches d’associations caritatives auprès de ces instances pour trouver des solutions au problème du logement, les sans-abri se multiplient sur la place de Limoges. C’est au moins 150 sans-abri qui cherchent désespérément àse loger. Les structures d’hébergement sont saturées. C’est pour cela que le Dé.D.A.L a occupé l’immeuble du 21 boulevard de la Corderie.

Nous appelons àun rassemblement de soutien le mardi 8 octobre à10 h devant le tribunal de Limoges, place d’Aine.

  • AC ! - Agir ensemble contre le Chômage - 42 rue d’Avron - 75020 Paris - tél. : 01.43.73.36.57 - fax : 01.43.73.00.03 - email.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut