Tweet bandeau
   Accueil > Actualités internationales > Audience préliminaire contre les 29 fonctionnaires et agents de police tenus (...)

Audience préliminaire contre les 29 fonctionnaires et agents de police tenus responsables des violences commises le 21 juillet 2001 àl’école Diaz

Italie

jeudi 10 juin 2004, par le réseau d’AC !


Cher(e) ami(e),

Comme tu l’auras certainement appris par la presse et, peut-être, par notre site, c’est le 26 juin que commence l’audience préliminaire contre les 29 fonctionnaires et agents de police tenus responsables
des violences commises le 21 juillet 2001 àl’école Diaz ; ils sont accusés des délits de lésions volontaires, calomnies, fausses déclarations. D’autres agents
sont accusés de délits différents en relation avec la descente effectuée en même temps àl’école Pascoli.

Nous pensons qu’il est superflu de te faire noter l’importance de ce procès qui donne àtous ceux qui ont été victimes, cette nuit-là, des violences de la
police la possibilité de pouvoir obtenir la condamnation d’au moins quelques-uns des responsables et d’être indemnisés pour les dommages subis, qu’ils soient physiques ou moraux.

Mais la route est encore longue, il ne s’agit làque de l’audience préliminaire, àl’issue de laquelle le Juge des Enquêtes Préliminaires décidera s’il envoie au tribunal les accusés, après quoi commencera véritablement le procès qui pourra amener àdes condamnations.

A cette phase, certains des accusés pourraient demander que le procès se déroule selon le « rite abrégé  », c’est-à-dire sans aucun approfondissement et sans débat public ; d’autres pourraient « pactiser  », c’est-à-dire se mettre d’accord sur une peine ; pour d’autres, enfin, il pourrait y avoir classement, c’est-à-dire qu’ils seraient acquittés avant même le procès public.

Pour toutes ces raisons, nous ne pouvons être sà»rs de rien et, avec les avocats du Genoa Legal Forum et le Comité Piazza Carlo Giuliani, nous nous préparons àparticiper àl’audience préliminaire de manière àpouvoir faire sentir le poids de notre présence.

L’instrument technique que nous pouvons utiliser est la constitution en partie civile grâce àlaquelle les victimes du délit peuvent demander une indemnisation des dommages subis et participer au procès avec un rôle actif.

Cette possibilité n’est pas réservée àceux qui étaient physiquement présents àl’intérieur de l’école Diaz ; les parents et la famille proche de ceux qui
ont subi des lésions peuvent aussi se constituer partie civile, dans la mesure où, eux aussi, ont subi un dommage en conséquence des délits commis.

Nous estimons qu’il est très important que tous ceux qui ont subi des violences et des dommages se constituent partie civile.

C’est pourquoi, si tu penses procéder de la manière indiquée et que tu n’as pas d’avocat nous te demandons de nous contacter ; nous nous chargerons de te
donner toutes les informations nécessaires et, si tu es d’accord, de t’indiquer un avocat du Genoa Legal Forum de ta région.

Même si tu as déjàun avocat et que tu veux être tenu informé des initiatives du Comité àl’occasion du procès, tu peux nous écrire, ànotre adresse.

Au moyen de ton adresse mail et/ou de ton numéro de téléphone, nous te contacterons pour t’informer des initiatives que notre comité est en train de préparer en
vue du procès et pour te fournir toute autre information nécessaire.

Cordiales salutations,

Enrica Bartesaghi
présidente du comité vérité et justice pour Gênes.

  • Soutien financier :
    compte courant Postal (Italie) n.34566992
    chèques àl’ordre de : Verita’ e Giustizia per Genova
    ou
    ABI 07601 - CAB 01400 - c/c numero 34566992
    c/f 95076940105
  • Autre info :
    Le procès de 25 manifestants accusés de dévastation et de saccage est toujours en cours. Plusieurs d’entre eux avaient protégé les manifestants du cortège coincé dans la rue Tolemaide lors de l’attaque des carabinieri.

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut