Tweet bandeau
   Accueil > Actualités sociales > Communiqué des intermittents depuis Avignon

Communiqué des intermittents depuis Avignon

par la Coordination Nationale des Intermittents et Précaires

mardi 13 juillet 2004, par le réseau d’AC !


Intermittents et précaires coordonnés d¹Avignon, Bourgogne, Ile-de-France, Lyon, Marseille, Montpellier, Nantes, Orléans, nous avons, depuis le début du festival d’Avignon, interpellé le Ministre de la Communication (et de la Culture... ?), manifesté, débattu et agi. Après six mois d’application, le protocole UNÉDIC du 26 juin 2003 a, conformément ànos prévisions, créé une
situation catastrophique : élimination de milliers d’intermittents du régime, course aux cachets obligatoire, discriminations et aléatoire renforcés,...
Malgré des modifications partielles obtenues de haute lutte du gouvernement - prise en compte des congés maternité ou création d’un fonds provisoire - la logique de précarisation de ce dispositif reste inchangée.

Nous demandons au gouvernement d’organiser une table ronde pour élaborer une réforme soutenable avec l’ensemble des concernés et les partenaires sociaux.

Ici en Avignon, les rencontres et échanges quotidiens avec l’ensemble des équipes au travail se déroulent sous le signe d’un accord fondamental - il faut abroger ce protocole ! - et d’une inquiétude, non moins fondamentale, sur la manière d’y parvenir. Chaque jour des groupes de travail sont ici àl’oeuvre pour évaluer en détail les conséquences de l’application du
protocole, les modifications entraînées par cette restriction des droits parmi les compagnies, et informer sur le nouveau modèle d’indemnisation du chômage des salariés àl’emploi discontinu.

Les journées des 14, 20 et 26 juillet 2004 seront des moments clés pour affronter ces questions collectivement. Elles auront pour thèmes successifs, l’abrogation, l’expertise, la négociation.
Nous continuons àfabriquer du commun.

Nous souhaitons que soit posée au Président de la république, lors de son entretien télévisé du 14 juillet 2004, la question suivante :

« Nous demandons àM. Jacques Chirac de s’engager sur l’ouverture d’une table ronde, s’inscrivant dans un calendrier précis et réunissant tous les concernés dans toutes les formes qu’ils se sont données, partenaires
sociaux, organisations professionnelles et coordinations, afin de négocier ensemble un nouvel accord applicable au 1er janvier 2005  ».

Réunis le 14 juillet 2004 à13 h 00 au Palais des Papes, nous attendrons la réponse de M. Chirac lors de son entretien télévisé.

La réforme du 26 juin 2003 est mauvaise. Depuis un an, le constat en a été fait par tous : Messieurs les Ministres Borloo, Renaud Donnedieu de Vabres, les groupes parlementaires PS, PC, Verts, UDF et de nombreuses personnalités de l’UMP dont Marie-José Roig, Ministre de la famille et de l’enfance, Dominique Paillé, président de la mission d’information parlementaire, le Comité de suivi, de nombreux syndicats de salariés et d’employeurs, les coordinations et tous ceux qui en subissent déjàl’application.

Nous nous rassemblerons, en cas d’ensoleillement sous de légères ombrelles, à12 h 30 au Palais des Papes puis gagneront le Cloître Saint-Louis pour le forum sur l’Abrogation.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut