Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Angers > Rassemblement de soutien à François Thonier

Rassemblement de soutien àFrançois Thonier

Angers

jeudi 9 septembre 2004, par AC ! Angers


- AC ! Angers appelle àun rassemblement ce jeudi 9 septembre àpartir de 17 h devant la gare SNCF d’Angers, contre les lois sécuritaires et en soutien à
Francois Thonier.

La machine àpunir les pauvres est sur les rails !

François THONIER, militant associatif Nantais, au RMI, est convoqué jeudi 9 Septembre 2004 au tribunal correctionnel de Bordeaux ainsi que le 13
septembre au tribunal correctionnel de La Rochelle dans le cadre de la loi LSQ - votée le 15 novembre 2001 - pour avoir voyagé plus de 10 fois sans billet. Il risque une peine de 6 mois de prison ferme et 7500 €uros d’amende.

La loi « LSQ  » (loi dite sur la sécurité quotidienne) est entrée en application depuis près de deux ans : elle instaure le délit de « fraude habituelle  » (10 infractions = 1 délit). C’est àce titre que l’on condamne tous les jours, sur plainte de la SNCF, des précaires àdes amendes pouvant aller jusqu’à7500 €uros et àdes peines de prison pouvant aller jusqu’à6
mois fermes !
Rappelons que la SNCF et la RATP ont réussi àce jour àfaire condamner plusieurs dizaines de précaires àde la prison ferme : le record étant àce jour six mois ferme pour un jeune qui faisait régulièrement le trajet Creil-Paris. Par ailleurs les saisies sur compte se multiplient, le fisc n’hésitant pas avec la complicité des banques às’attaquer même au minimum insaisissable (RMI).

Non contente d’avoir fait pression sur le gouvernement précédent pour faire voter cette loi LSQ, la SNCF n’hésite pas àdépenser des sommes considérables pour faire croire que celles et ceux qui voyagent sans ticket
sont responsables des millions d’euros de pertes qu’elle affiche.

Cette loi a été la première d’une série de lois liberticides. A la « LSQ  », est venue s’ajouter le sabotage sur la présomption d’innocence, puis la loi
« Perben  » et dernièrement la loi « LSI  » dite aussi loi Sarkozy. Ces lois répressives visent àla fois les mendiants, les gens du voyage, les prostituées, les sans papiers, les habitants de squats.
Et plus généralement, la répression contre les mouvements sociaux s’est renforcée.

Refusant de répondre àla montée de la misère (chômage, précarité galopante, crise du logement...) et aux inégalités sociales, les gouvernements successifs ont préféré provoquer une psychose sécuritaire qui tend à
criminaliser une part croissante de la population.

Cette psychose sécuritaire permet :

  • d’une part, d’évacuer du débat public la dégradation de la vie sociale et des conditions de travail.
  • d’autre part, de maintenir la discipline au sein de la population touchée par cette dégradation.

Nous vous appelons àsoutenir l’action en faveur des personnes poursuivies pour motif de pauvreté.
La machine àpunir les pauvres est sur les rails, réagissons pour :

  • L’abrogation de la LSQ et des lois sécuritaires !
  • L’abandon des poursuites SNCF !
  • La relaxe de François Thonier, et l’amnistie de toutes les amendes et peines de prison infligées dans le cadre de la LSQ !

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut