Tweet bandeau
   Accueil > Manifestations > FSE à Londres - octobre 2004 > Départ de la délégation d’AC ! pour le FSE londonien

Départ de la délégation d’AC ! pour le FSE londonien

lundi 11 octobre 2004, par le réseau d’AC !



Une délégation d’AC ! Rhône a relevé le défi d’aller au FSE dans la perfide Albion, et dans la ville la plus chère d’Europe. L’émissaire d’AC ! Rhône n’est pas le seul d’AC ! àavoir tenté cette téméraire aventure, il est parti avec ses congénères d’AC ! Paris, Marseille, Clermont Ferrand, etc...

Le climat s’annonce dur pour nos précaires : la langue, le coà»t de la vie, et... La question de la précarité totalement occultée, encore une fois par le parti trotsko-troskyste SWP (proche de LO) qui mène, - de
concert avec le travailliste Livingstone - tel un kolkhoze, le FSE londonien. En effet, les précaires ont réussi, après moults dialogues, àarracher deux séminaires dans la partie officielle concernant le chômage et la précarité.

Comment tant de précaires peuvent-ils être aussi invisibilisés ? C’est simple, et très con, donc politico-politicien ! Le SWP (Socialist Workers Party), qui réussit au moment de la mobilisation contre la guerre en Irak a soulevé une coalition hétéroclite (de bric et de broc ?) grâce àsa vitrine du moment, le Globalize Resistance, ne veut pas perdre cet « unitarisme de façade  ». On devine, évidemment qu’il ne s’agit pas de bon sentiment, mais àvisée électorale ! La question de la
précarité et du chômage étant un tabou chez Tony (gencive) Blair, la faire apparaître comme question primordiale ou même importante, risquerait de briser l’édifice en plastique que SWP, grâce àsa vitrine Globalize Resistance, réussit àmener. Les chômeurs et les salariés àl’activité discontinue sont encore le « bouc émissaire  » d’intérêts
politiques - merci les révolutionnaires !

La participation d’AC ! se fera donc, comme àFlorence et àParis Saint-Denis, « un pied dedans un pied dehors  ».

Dans l’espace officiel, quelques séminaires donc :

  • Dans les deux séminaires No Vox (la place des Sans dans les forums et l’Assemblée des Sans)nous poserons la question de l’accès des pauvres aux forums sociaux -rappelons-le : un-e chômeur-se anglais-e se rendant à des débats ce week-end payera 45 €uros d’entrée, si il ou elle ne s’est pas inscrit-e par avance pour bénéficier du tarif promotionnel de 30 €uros... - ainsi que de la place des premiers concernés, leurs revendications : droit au revenu, au logement, àla libre circulation, àla terre etc...
  • L’Assemblée des Sans nous permettra, quant àelle, de développer le réseau No Vox et de préparer la marche de 2005, en Amérique du Sud - àl’initiative de piqueteros, MNLM...
  • Les séminaires sur le chômage et sur la précarité seront l’occasion de faire valoir nos revendications pour le revenu àl’échelle européenne...
    Alors, la chance c’est que pour le séminaire sur le chômage nous aurons une intervenante des Marches européennes contre le chômage et la précarité, Malheureusement, au dernier moment s’est retrouvé parachuté l’employiste Nikonoff (sévissant au sein d’ATTAC). On espère que le débat tiendra toutes ses promesses !

Dans les espaces autonomes, plus nombreux qu’àParis Saint-Denis, nous interviendrons sur les questions de précarité-migration.
Nous présenterons également le réseau AC ! (son histoire, ses revendications, ses formes d’actions ...)dans Beyond the ESF (Au-delàdu FSE), espace qui se pose comme une alternative transversale, lieu de débats, rencontres, coopérations, actions mis en place par un groupe
autonome londonien, les Wombles, avec qui nous squatterons un lieu de vie pendant quelques jours.
Nous nous joindrons àla soirée des Sans en compagnie de Jimmy Page, le guitariste Sans groupe !

Avant l’arrivée en Albionne, nous manifesterons àCalais avec réfugiés, sans papiers, pour la liberté de circulation...
Car le forum de Londres parlera de migration -un peu...- mais sans les migrants européens.

Bref, sans trop d’illusions mais avec le désir de créer des liens avec des petits bouts de réseaux, de mouvements, de rencontrer les quelques allemands on l’espère présents un peu, pour préparer le G8 et d’autres mobilisations pour des droits sociaux nouveaux en Europe, contre la Constitution... nous serons donc présents àLondres.

A l’heure où, en France, en Allemagne, les droits de chômeurs sont réduits àpeau de chagrin, le gouvernement de Blair s’attaque lui aux allocations des handicapés, « barrières àl’emploi  », et vise àvirer la moitié des allocataires (c’est-à-dire 1 million sur les 2 millions de
bénéficiaires du « Disability Premium  ».)Il prévoit aussi de retarder l’âge d’arrivée àla retraite - à70 ans, on sera enfin content de bénéficier d’un minimum vieillesse défiant toute concurrence.

On connaît donc les prochaines réformes qui auront lieu dans quelques années en France et en Allemagne.

par Chrystelle et François.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut