Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Ile de France > Communiqué sur l’accès aux transports collectifs en région parisienne pour (...)

Communiqué sur l’accès aux transports collectifs en région parisienne pour les chômeurs et les précaires

Ile de France

mardi 12 octobre 2004, par AC ! Ile de France


Enfin, le STIF - Syndicat des Transports en Ile de France - va se conformer àla décision du Conseil d’Etat de février, confirmant que la « carte solidarité transport  » doit permettre l’achat àdemi-tarif des cartes oranges et des cartes d’abonnement hebdomadaires. Jusqu’àprésent
seul l’achat des tickets pour un seul voyage était possible aux détenteurs de cette carte réservée aux seuls titulaires de la CMU [1].

Cette décision, conséquence de la mobilisation des principaux concernés, qui ont d’ailleurs àl’origine des recours, n’est évidemment qu’une mesurette qui survient fort tard : en effet depuis 1983, le demi-tarif
est accessible aux travailleurs : seuls les chômeurs et les touristes continuaient àpayer plein pot.

Cette mesurette, qui ne concerne qu’une petite partie des chômeurs et précaires, ne peut être mise au compte d’une bonne volonté du Conseil régional d’Ile de France.

La gratuité des transports pour tous les chômeurs, promise par la majorité gauche plurielle n’est toujours pas en vigueur : quoiqu’il en soit, elle ne sera pas appliquée avant juillet 2005 et pourrait ne concerner toujours que les chômeurs en dessous du plafond CMU : rien pour les chômeurs au-dessus du plafond, rien pour les jeunes non
scolarisés.

Pendant ce temps, des pauvres (1200 plaintes rien que pour la RATP) continuent àaller en prison parce qu’ils n’ont pas les moyens de payer : àParis une vingtaine de condamnations allant jusqu’àtrois mois de prison ferme, sans compter amendes et frais de justice, ont été prononcées la semaine dernière au titre de la LSQ [2], votée par la droite et par la gauche en 2001.

Le Conseil régional se refuse toujours àse prononcer, même
symboliquement contre cette loi.

Nous continuons donc ànous mobiliser et àmaintenir la pression sur les politiques et les transporteurs pour obtenir la seule mesure qui puisse empêcher l’assignation àrésidence des pauvres :

LA GRATUITÉ DES TRANSPORTS POUR LES CHÔMEURS ET PRÉCAIRES PROMISE PAR LE CANDIDAT HUCHON

La coordination AC ! Ile de France.

Notes

[1Couverture Maladie Universelle.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut