Tweet bandeau
   Accueil > Actualités sociales > Non à l’école prison !

Non àl’école prison !

communiqué de SUD-Education des Hauts-de-Seine

vendredi 30 janvier 2004, par le réseau d’AC !


Non aux caméras et àla Police àdemeure !

Après le vote de 11 millions d’euros pour la surveillance vidéo des abords des 90 collèges du département des Hauts-de-Seine (122 000 €uros par collège) par le Conseil général, une nouvelle agression vient d’être commise contre l’enseignement public.

Suite àun jet de bouteille d’acide dans la cour, le Conseil d’administration du Collège Edouard Manet de Villeneuve-la-Garenne (92) vient d’adopter un protocole (Police-Education nationale) installant un policier à
demeure au collège, et ce en dépit de l’opposition unanime des élus enseignants.

Pour souligner la portée de la proposition de Sarkozy et pour faire pression sur le Conseil d’administration, le Préfet Michel Delpuech, l’Inspecteur d’Académie et le Maire se sont déplacés en personne.

Le tandem Sarkozy-Ferry vient d’ouvrir une nouvelle page sinistre dans l’histoire de l’Education nationale. Il s’agit d’aller vers une caporalisation totale du système éducatif, vers la transformation du personnel en des
gardes-chiourme. Or l’Ecole devrait pouvoir former des têtes bien remplies pour une autre société qui ne connaît ni la misère ni l’oppression.

Suppression de personnel, précarisation massive, manque de travail àla sortie des études, chômage. cette société applique une violence sociale inouïe contre tous, en premier lieu contre la jeunesse. C’est cette réalité que l’on veut masquer. C’est la révolte contre cette injustice que l’on veut étouffer dans l’ouf sous des prétextes « sécuritaires  ».

SUD-Education 92 dénonce les mesures qui visent àtransformer les établissements scolaires en centres de détention surveillés. Il appelle les personnels de l’Education nationale àrefuser clairement la collaboration avec les « policiers référents auprès de l’établissement  », àexiger leur départ de nos écoles.

Les policiers ne font pas partie de l’équipe éducative. Si violence il y a, c’est aux personnels de décider de la marche àsuivre.

SUD-Education 92 appelle àsoutenir les actions de nos collègues d’Edouard Manet en lutte contre la présence policière dans leur établissement, appelle àdénoncer l’ensemble de l’agression « sécuritaire  » du gouvernement CRS (Chirac-Raffarin-Sarkozy) qui cache la misère sociale et àpréparer une contre-offensive tous ensemble, avec nos élèves et leurs parents.

SUD-Education 92 - Le 24 janvier 2004

- site web de SUD Éducation.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut