Tweet bandeau
   Accueil > Actualités sociales > Les sans papiers occupent le siège de l’UMP

Les sans papiers occupent le siège de l’UMP

communiqué de Droits Devant !!

vendredi 24 décembre 2004, par le réseau d’AC !


Droits devant !!
44 rue Montcalm - 75018 Paris
Tél. : 01.24.58.82.22 - Fax : 01.42.58.82.21.
mail.

Paris, le 23 décembre 2004.

Entre répression-exploitation
Les sans papiers « fêtent  » Noë l en occupant l’UMP
« Urgence : pas de Matraques des Papiers  »

Depuis 14 h 30 ce jeudi après midi, des dizaines de sans papiers et leurs soutiens occupent le siège de l’Union de la Majorité Présidentielle (UMP) au 55 rue de La Boétie àParis 8ème.

Cette action vise àinterpeller le gouvernement et ses alliés sur la situation toujours plus dégradée que vivent au quotidien des centaines de milliers de sans papiers, spoliés dans leurs droits fondamentaux : travail, santé, logement, vie privée et familiale, liberté de circuler et de s’installer...

Les sans papiers sont aujourd’hui en France écrasés par le double étau de la répression et de l’exploitation, les transformant en délinquants et en esclaves du 3ème millénaire.

L’hypocrisie et la démagogie du gouvernement français résident dans une stratégie inique :

- Affirmer d’un côté une répression toujours plus insupportable pour satisfaire les voix les plus extrémistes et alimenter un tout sécuritaire post 11 septembre.
- Conserver une armée laborieuse de réserve corvéable àmerci pour satisfaire le patronat et saper progressivement les acquis sociaux des salariés français.
- Enfermer les sans papiers dans le cadre gestionnaire et pénal du seul ministère de l’intérieur permettant ainsi au gouvernement de fuir ses responsabilités concernant l’application des droits.

Une façon d’intervenir efficacement contre l’exploitation des sans papiers serait ainsi que le ministère de l’emploi, du travail et de la cohésion sociale délivre aux sans papiers un permis de travailler permanant, qui entraînerait de fait une régularisation administrative via le ministère de l’intérieur.

Les sans papiers ne sont ni des malfaiteurs, ni des esclaves, ils sont l’émergence des conséquences catastrophiques de la globalisation sociale, économique et culturelle orchestrée par les gouvernements et les patronats des pays riches, qui accule des millions de personnes des pays du Sud àl’émigration forcée vers le Nord.

Nous demandons :

- L’application de l’article 13 de la Déclaration Universelle des Droits de l’Homme sur la liberté de circuler et de s’installer ;
- La délivrance d’un permis de travail permanant ;
- La régularisation des sans papiers.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut