Manifestation contre la loi sur la prévention de la délinquance

communiqué de presse du collectif national unitaire
mardi 11 janvier 2005
par  le réseau d’AC !

Journée de grève avec manifestation nationale àParis le 3 février 2005.

L’opération de contrôle, et de fouille au corps, organisée par les services de police le 6 janvier 05 devant les établissements scolaires illustre grandeur nature ce que le gouvernement et le ministre de l’intérieur envisagent en matière de prévention de la délinquance. Le combat engagé par le Collectif National Unitaire contre l’avant projet de loi sur la prévention de la délinquance (CNU) reste totalement d’actualité comme en témoigne le contenu du récent rapport du groupe parlementaire sur la sécurité intérieure rédigé par monsieur BENISTI député UMP [1], ainsi que les différentes « expérimentations  » àl’ouvre dans différentes villes ou départements. C’est la raison pour laquelle le CNU et les collectifs locaux,
suite àla mobilisation du 14 décembre 2004, appellent l’ensemble des salariés et les étudiants des secteurs concernés àune journée de grève avec manifestation nationale àParis le 3 février 2005. La population est invitée a s’associer àcette manifestation.

Le Collectif National Unitaire : CGT - FSU - SUD - Syndicat de la Magistrature - SNMPMI ( Syndicat National des Médecins de PMI) - Union Syndicale G10 Solidaires - CNT - Union syndicale de la Psychiatrie - Coordination des Etudiants du Travail Social- Collectif de Prévention
spécialisée - AC ! - Ligue des Droits de l’Homme - APEIS - CFDT Cheminots - Collectif pour les droits des citoyens face àl’informatisation de l’action sociale - Collectif des formateurs en travail social - CPO (Conférence Permanente des Organisations Professionnelles) - 7-8-9 vers les états généraux du social.


[1Vous pouvez télécharger ce rapport sur le site « Rapport BENISTI : une vision humaine de la jeunesse  ».


Commentaires

Brèves

24 septembre 2017 - Article sur le Revenu garanti et la sécurité sociale professionnelle

Le n° 14 des Possibles est publié. Soyez vivement remerciés pour votre contribution. Vous (...)