Tweet bandeau
   Accueil > Manifestations > Marches contre la précarisation de nos vies - 2005 > Compte rendu de la première assemblée constitutive des marches

Compte rendu de la première assemblée constitutive des marches

lundi 17 janvier 2005, par le réseau d’AC !


- MARCHES DU PRINTEMPS : en régions et vers Strasbourg le 11 mai 2005.
- MARCHES DU PRINTEMPS : L’Assemblée Constitutive s’est réunie le 9 janvier 2005 au CICP rue Voltaire àParis.

L’Assemblée appelle àla création de comités locaux de préparation des Marches pour :

  • Dès le 17 avril 2005 et jusqu’au 1er mai 2005 : des Marches Régionales contre la précarisation de nos vies.
  • Du 2 mai 2005 au 11 mai 2005 (session parlementaire européenne) : Marche Nationale de Paris àStrasbourg pour une convergence des mouvements sociaux européens
LES MARCHES DU PRINTEMPS
CONTRE LA PRECARISATION DE NOS VIES
RÉSISTONS, LUTTONS, MARCHONS

En France, comme dans toute l’Europe, depuis une vingtaine d’années, les droits sociaux fondamentaux et l’essentiel des biens et services publics sont la cible d’une offensive néo-libérale sans précédent.

Tous les droits y passent : les droits àla santé, àla liberté d’installation et de circulation, au logement et àla terre, àl’éducation et àla culture, àun emploi et àun revenu, àune alimentation et àun environnement de qualité, ...

Le droit des peuples àla Paix et àleur état. L’égalité et la justice sont bafoués : guerre en Irak, en Palestine, en Tchétchénie, en Amérique latine, en Afrique... La guerre et la misère sont globales et permanentes contre les peuples du monde.

Les nouvelles technologies de surveillance et de contrôle nous mettent sous tutelle et marchandisent nos vies au mépris des libertés. La Loi Perben II et la Loi Sécurité Quotidienne suppriment les droits àune vie privée, syndicale et rejettent toute solidarité.

Le RMA, les « contrats d’avenir  » et autres emplois forcés, ainsi que la directive européenne Bolkestein, vont détruire les droits du travail : c’est toujours davantage de travailleurs pauvres.

Criminalisation de la pauvreté comme du mouvement social et des « sans  », notamment des sans papiers, la guerre aux pauvres ne cesse de se durcir. Les discriminations et les inégalités s’aggravent, notamment àl’encontre des femmes. Les droits de celles et ceux que le système jette àla rue sont en permanence revus àla baisse.

Sur de nombreux fronts, des résistances maintiennent une combativité précieuse : parmi d’autres, la victoire arrachée lors des derniers procès sur les OGM, en terme de reconnaissance de l’action collective, ou celle de plus d’un million de « recalculés  » de l’UNÉDIC, rétablis dans leurs droits.

Résister c’est créer. Créer, c’est résister.

Aujourd’hui, dans chaque ville, dans chaque région, il est urgent de s’unir pour une convergence des luttes riche de nos diversités.

Partons des lieux de luttes, marchons pour le respect de nos droits et pour en conquérir de nouveaux.
Nous appelons àla création de comités locaux de préparation des Marches

  • Dès le 17 avril 2005 et jusqu’au 1er mai 2005 : Les Marches régionales contre la précarisation de nos vies.
  • Du 2 mai 2005 au 11 mai 2005 : Marche Nationale de Paris àStrasbourg pour une convergence des mouvements sociaux européens.

Liste provisoire des organisations signataires de l’appel pour des marches de printemps et contre la précarisation de nos vies :

- National : AC ! (Agir ensemble contre le chômage) - La Confédération paysanne - DAL (Droit au logement) - union syndicale Solidaires - NO VOX - CCIPPP (Campagne Civile Internationale pour la Protection du Peuple Palestinien) - Construire un monde solidaire Millau - Marches Européennes - Amis de la Terre - Coordination nationale des Sans papiers - association des Travailleurs Maghrébins de France - Droits Devant - ...

- Dans les régions : ATTACs Montpellier/Calais/Artois - AC ! Calais / Lille - DAL Calais / Lille - Comité Salam "Csur" Calais (soutien aux réfugiés) - Le collectif CROAC de Montpellier - le collectif "Halte àla précarisation de Millau" - Coordination des Intermittents et Précaires en Ile de France - Rezo-antiK Nancy - Collectif de la rue qui gouverne - ...

En attente de décision ou sous réserve : FSU - MNCP (Mouvement National des Chômeurs et Précaires) - ATTAC-France...


Compte-rendu
de l’ASSEMBLEE CONSTITUTIVE DES MARCHES
DIMANCHE 9 JANVIER 2005 àPARIS

- Décisions : but et objectifs des Marches contre la précarisation de nos vies :

  • Sens des Marches : face àune politique nationale, européenne et internationale pensée et planifiée pour faire régresser nos droits et précariser nos vies, nous nous unissons et faisons un front commun.
  • 3 objectifs :
    • Renforcer les luttes locales,
    • Créer et rendre visible les luttes communes,
    • Créer et consolider les convergences locales

- Conditions Nous affirmons :
- * l’indépendance du mouvement social et des marches par rapport aux partis politiques donc pas de consignes de vote.

  • la non hégémonie d’une ou d’un groupe d’organisations sur les marches.
  • la pratique de la désobéissance civique pendant les marches.
  • le refus de précarisation de nos vies doit être associé àd’autres idées : la lutte contre la paupérisation, contre la marchandisation.
  • nos marches doivent aussi exprimer le positif :
    • Pour une réappropriation de nos vies,
    • Valoriser les acquis de nos luttes : décisions des élus locaux ou régionaux pour des zones hors AGCS ou sans OGM.
  • A partir des marches une suite doit être proposée :
    • réappropriation du lundi de Pentecôte (16 mai) ;
    • marches mondiale des Femmes (Marseille-28 mai).

- Mise en oeuvre des Marches

  • La Forme adoptée : un maximum de Marches régionales est souhaité.
  • Les marches locales partent des lieux de luttes et aboutissent le 1er mai lors des rassemblements régionaux
  • A chaque étape de ces marches :
    • 1 action et/ou
    • 1 débat et/ou
    • 1 temps festif.

Pour la marche nationale, le même principe est adopté pour chaque étape. Les marcheurs sont porteurs des cahiers de propositions issus des marches régionales. L’arrivée se fera sur le Pont de Kiel avec les marcheurs d’autres pays européens.

- Une coordination nationale des marches : articulation de l’autonomie de chacune des marches dans le cadre d’un projet (buts et moyens), défini collectivement et nécessité d’une coordination nationale des marches.

Proposition : Chaque organisation délègue les personnes nécessaires et propose les moyens techniques qu’elle peut mettre àdisposition : local, outils de communication, financement.

  • Une « Réunion de préparation des Marches  » tous les mardis à18 h 30 : 25/27 rue des Envierges, Paris 20e - Métro couronnes ou Pyrénées.
  • Dès le mardi 11 janvier, un groupe ( ouvert ) national de coordination doit se réunir avec des sous groupes :
    • Marche Nationale Paris - Strasbourg : recensement des villes « Ã©tapes  » comités d’accueil locaux, parcours du 2 au 11 mai.
    • Suivi des Marches Régionales : incitation àla création des comités d’accueil locaux et coordination des groupes.
    • Communication (rendre visible les marches - porte-parole ) prochaine AG avec conférence de presse. Mais aussi logo, affiches, tracts, dépliant de présentation, autocollants, journal etc...
    • Juridique (conseiller et assurer la défense des militants sur les actions).
  • Finances : création d’une structure comptable de gestion transparente des financements. Une association doit être créée àcet effet avec un compte bancaire. Un budget national est àconstituer pour assurer les défaillances locales sur les marches (accidents, dépannage : ex : accueil mal assuré ou défaillance du comité d’accueil) et pour organiser la dernière journée d’aboutissement des marches.

Les comités d’accueil locaux doivent se créer sur chaque ville étape dès janvier/février.

Proposition : sur le même principe que nationalement, chaque organisation délègue les personnes localement pour constituer un comité local et propose les moyens techniques qu’elle peut mettre àdisposition : local, outils de communication, financement.

Mais aussi s’appuyer sur d’autres comités locaux existant (Forums sociaux locaux, ...) AC ! démarrera des marches dès le 1er avril...

Pour réussir ces Marches : inscrivez-vous sur nos listes :
- tél. : 06.87.61.48.10.
- par mail.

- Permanence nationale : marches tous les mardis à18 h 30 au 25/27 rue des envierges, Paris 20e - Métro couronnes ou Pyrénées - contact.

- Prochaine AG nationale des Marches : le samedi 19 février 2005 de 9 h 30 à17 h 00.
Bourse du Travail au 3 rue du château d’eau àParis (métro République).

- Contactez-nous pour :

  • informer de la creation d’une coordination locale pour les marches,
  • vous rapprocher d’une coordination locale.

titre documents joints


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut