Culture et résistances : projection vidéo, débats et musique (CENSURÉ)

Besançon
lundi 14 février 2005
par  AC ! Besançon

ATTENTION TENTATIVE de CENSURE !

Les rencontres « culture et résistances  » prévues pour les 17, 18 et 19 février, remises en cause par le conseil d’administration de la MJC (lire en bas de page).

ELLES N’AURONT PAS LIEU FINALEMENT...

Les 17, 18 et 19 février 2005 àla MJC de Palente le CCPPO (Centre Culturel Populaire Palente-Orchamps) avec AARRG, AC !, ATTAC présente :

CULTURE ET RÉSISTANCES

- Jeudi 17/02/05 :

  • 20 h 30 : « La carotte et le baton  » film de S. Arnoux
  • 22 h 15 : Soirée chanson avec Jérôme puis La Chorale
  • 23 h : Groupe bisontin RSDUB

- Vendredi 16/02/05 :

  • 20 h 30 : « Chats Perchés  » le dernier film de C. Marker
  • 22 h 15 : « Amuse gueule  » par la compagnie GRAVITATION

- Samedi 19/02/05 :

  • 14 h : « Sans valeur marchande  » film du collectif de cinéastes Les Brasseurs de Cages
  • 16 h : 6 ans et + « Monde ou la folle histoire de la danse des mains  » par la compagnie La Carotte
  • 17 h 30 : Échange et débat sur la « Constitution  » européenne
  • 21 h : « 8 clos àÉvian  » film de G. Perret et F. Ferrari (présence des réalisateurs)
  • 23 h : clôture avec le groupe UNITON

- Contact CCPPO : 03.81.80.46.93 - mail ou Eckart : 06.23.80.44.19.


Lettre ouverte àMadame la Présidente du C.A. de la MJC de Palente et àMonsieur le Maire de Besançon

Besançon, le 8 février 2005.

Le refus de laisser àdisposition du CCPPO la salle des fêtes de Palente pour ses rencontres « Culture et Résistances  » des 17-18 et 19/02/05 est confirmé.

Le CCPPO et les associations co-organisatrices (AARRG, AC !, ATTAC) de cette manifestation la préparent depuis plusieurs mois. Cette décision signifiée au président
du CCPPO le 2/02 et réitérée par lettre recommandée avec accusé de réception, du directeur de la MJC, reçue le 7/02, alors que les rencontres sont déjàannoncées par voie de presse, d’affichage et de dépliants, équivaut ànier et annuler le travail accompli par les bénévoles des associations citées et àconsidérer le public concerné
comme sans importance ; ce qui en soi peut être assimilé àun manque de respect et àun mépris manifeste envers une partie de la population.

Examinons calmement les arguments avancés par le directeur de la MJC :

- 1) Le projet ne correspondrait àla thématique du voyage retenue pour la fête du livre.
Cette fête du livre ne se déroule pas en février, mais du 30/05 au 4/06 et le CCPPO est prêt àproposer une animation sur ce thème, dans ce cadre là.

- 2) La salle n’est pas disponible et àcette période, la MJC accueille diverses activités pour les enfants.
Les activités pour les enfants ont lieu du lundi au vendredi, de 8 h 30 à18 h (cf plaquette MJC/vacances de février p.I). Les rencontres « Culture et Résistances  » se déroulent en soirée et le samedi après-midi. Il est
curieux que le directeur de la MJC se rende compte 15 jours avant que la salle n’est pas disponible.

- 3) La manifestation du CCPPO n’est pas culturelle mais politique.
Effectivement, pour le CCPPO, le culturel, le social, le politique, l’économique sont étroitement liés. Ce même « reproche  » aurait pu être fait les années précédentes (films sur le Chili par ex.), alors que cela pose
problème que cette année.

- 4) Il est prévu un débat sur le projet de constitution européenne.
Sur l’ensemble des rencontres, c’est àdire trois soirées et une après-midi,une heure est consacrée àce thème lors d’un débat démocratique où toutes les sensibilités peuvent se faire entendre. Le reste de la manifestation est composée de films, musiques, chansons et théâtre tout
public.

En définitive, il apparaît bien que c’est àla fois le contenu des rencontres « Culture et Résistances  » et les associations partenaires qui dérangent ; les « arguments  » pour motiver le refus ne sont que des prétextes.
Le CCPPO n’a jamais eu àrougir de ses programmations ni de ses partenaires. Il n’a pas pour vocation de rendre du temps de cerveau disponible pour la pub.

Aussi, nous vous demandons de nous proposer rapidement des solutions et une salle pour que la manifestation puisse se dérouler aux dates prévues.

Dans l’attente de votre réponse, soyez assurés de notre conviction toujours renouvelée en faveur de l’action culturelle et de l’éducation populaire.

Pour le CCPPO
Son secrétaire
Benoît ROCHE


CENSURE A LA MJC DE PALENTE

Les rencontres « culture et résistances  » prévues pour les 17, 18 et 19 février, remises en cause par le conseil d’administration de la MJC.

En cette maison du quartier, le CCPPO organise depuis deux ans une animation culturelle autour du cinéma militant, durant la période creuse des vacances de février. Cette année, le CCPPO a souhaité continuer cette activité, et en accord avec les responsables de la MJC, les dates furent
retenues. Comme d’habitude le programme était àl’initiative du CCPPO.

Dans la logique de son action, le CCPPO a souhaité s’associer àAC !, ATTAC, AARG !. Le programme a été transmis le 7 janvier, le matériel de diffusion est imprimé, la presse est sollicitée, les affiches sont en
cours de collage.

Le 2 février, le Directeur de la MJC annonce au CCPPO que la salle est refusée. Rappelons que la salle de la MJC est la salle des fêtes de Palente, qu’il n’y a pas d’autres salles sur le quartier, et qu’il est bien connu que cette salle a été utilisée par le CCPPO depuis toujours.

Il semblerait que le contenu de la manifestation dérange. Au programme, une série de documentaires sur le combat des intermittents du spectacle, sur la vie sociale et politique du pays, des films sur la mondialisation de l’économie, mais aussi de la chanson, de la musique, du théâtre et
même un spectacle pour les enfants. Le programme prévoyait aussi des temps d’échanges culturels sur l’Europe.

Y aurait-il des sujets tabous dans la culture ? Est-ce àla MJC, de définir le contenu des activités du CCPPO ? Peut-on reprocher aux associations d’ouvrir le débat sur les enjeux économiques, sociaux et culturels de la planète ?

Pour LE CCPPO
Son Président
Roger JOURNOT.


Documents joints

L'affiche
Programme détaillé - verso
Programme détaillé - recto
Communiqué contre la censure

Commentaires