Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Ile de France > L’occupation du local des Verts Ile de france par des mal-logés (...)

L’occupation du local des Verts Ile de france par des mal-logés s’achève

Ile de France

vendredi 11 février 2005, par le réseau d’AC !

Vous trouverez ci-dessous trois communiqués suivis par une petite note d’ambiance...


communiqué du 10 février 2005

Nous, occupants du local des Verts IDF, avons décidé de mettre fin ànotre occupation entamée lundi 7 février 2005.

Nous ne sortons pas victorieux : puisque nous sortons ce soir pour retrouver nos taudis et la rue.
Nous n’avons aucune confiance dans les promesses faites, même si trois propositions de relogements sont formellement écrites et deux autres sous-entendues.

Cependant nous sortons renforçés et fiers : parce que nous avons obligé des élus et des présidents de société immobilières àse préoccuper de nos situations ; parce que nous avons montré que vingt mal-logés sont capables de forcer ceux qui dirigent la Mairie de Paris àse justifier sur leur politique qui fait de notre vie quotidienne un enfer.

Nous espérons que dès demain les dizaines de milliers de mal-logés qui restent dans l’ombre comprendront la force qu’ils ont et iront occuper et harceler tous ceux qui sont responsables de leur cauchemar.

Nous appelons dès demain, épuisés mais déterminés, àun rassemblement dès 14 h devant la direction de l’Habitat, où certains des mal-logés ont RDV : 17 boulevard Morland (métro Sully Morland).

Collectif des mal-logés en colère.


communiqué du 10 février 2005

Nous occupons depuis lundi 7 février le local des Verts IdF au 5 rue d’Arcueil, 75014 Paris.

Cette occupation visait de manière générale àpointer la responsabilité directe des Verts dans la politique municipal du logement àParis. Politique qui contribue àla situation des « mal-logements  » de l’ensemble des membres du collectif.

Plus particulièrement, depuis trois 3 jours, nous avons exigé le relogement sous 1 mois de trois foyers vivants dans des taudis, dont l’éradication est la mission de la SIEMP.

Si la SIEMP n’attribue pas directement de logements, si les Verts ne sont pas les seuls maîtres àbord àla mairie de Paris, ils ont toutefois certains postes importants pour tous les mal logés : Mylène Stambouli (Adjointe, chargé de la lutte contre l’exclusion) Renné Dutrey (Président de la SIEMP).

Depuis 3 jours, les seules propositions concrètes ont été un rendez-vous avec Jean-Yves Mano (Adjoint au Logement) avancé au 10 février, en présence de Renné Dutrey qui s’est engagé àsoutenir les dossiers des membres du collectif.
Nous restons donc au moins jusqu’àdemain soir (jeudi 11 février) date àlaquelle nous pourrons juger des propositions concrètes qui nous sont faites.

Quant àla proposition d’élus Verts des 20e et 14e arrondissements d’ouvrir un squat ensemble, nous la jugeons hors de propos, voire indécente, et comme eux, nous avons le droit àde vrais logements.

Nous vous invitons àvenir nous rencontrer sur le lieu de l’occupation, et àfaire pression par vos propres moyens sur l’ensemble des élus de la ville de Paris.

Faites tourner ce communiqué. Nous remercions tout le monde et tout particulièrement le 9e Collectif de SANS-PAPIERS et AC ! IdF pour son soutient sans faille.

- siège des Vert IdF, 5 rue d’Arcueil, 75014 Paris RER : Ligne B / Station : Cité Universitaire.

Collectif de mal-logés en colère.

- contacts sur place : 06.62.77.28.29 / 06.16.60.03.14.


communiqué du 8 février 2005

Nous, sdf, hébergés, habitants des taudis, squatters, locataires expulsables pour congés pour vente, familles ou célibataires occupons depuis hier soir (NDLR : lundi 7 février 2005) le local des Verts - Ile de France.

Nous sommes ici parce que les Verts - Paris, membres de la majorité municipale et précisément Mr René Dutrey, président de la SIEMP nous font espérer depuis trop longtemps ce qui n’est finalement que le minimum pour
chaque être humain : un logement décent, c’est àdire salubre, spacieux et près de notre lieu de travail ou de vie.

Nous sommes ici d’abord pour le relogement sous un mois de trois familles, dépendant directement de la SIEMP, et qui n’attendront pas plus longtemps entre le plancher qui tombe, l’humidité, les rats et les mille-pattes.

Parce que la solidarité est notre seule arme, malgré nos situations toutes plus difficiles les unes que les autres, nous resterons le temps qu’il faudra pour que ces familles obtiennent leur dà».

Ensuite nous continuerons nos actions comme nous l’avons fait depuis six mois que le collectif existe : l’agence nationale de rénovation urbaine la SIEMP, des mairies de droite comme de gauche (20e, 19e, Noisy le Sec), ou l’école de la rénovation urbaine ont déjàété occupées.

Toutes les institutions de droite comme de gauche qui ont une responsabilité dans cette crise provoquée du logement recevront prochainement notre visite.

Nous organisons ce soir, sur le lieu de l’occupation, au 5 rue d’Arcueil, une réunion débat à18 h sur les luttes du logement en Ile de France.

Collectif des mal-logés en colère soutenu par AC ! Ile de France.

- CONTACTS SUR PLACE :

  • 06.82.82.05.11 -* 06.67.71.01.17
  • 06.65.76.79.67 -* 06.16.60.03.14

2e jour d’occupation...

Ce matin - sur notre demande pressante - le rendez-vous avec J.L Mano (adjoint au logement de B. Delanoe) et R. Dutrey (président de la SIEMP) prévu le le 18 a été avancé au jeudi 10 février.
Ce même jour, R. Dutrey s’est engagé àfaire l’état des logements insalubres indiqués par le collectif, en compagnie d’agents des services techniques de la Ville de Paris.

Notre détermination àrester dans les lieux a permis ces premières avancées Cependant nos exigences minmales restent les mêmes : le relogement sous 1 mois des 3 familles qui relèvent de la SIEMP et qui ne peuvent plus vivre un jour de plus dans leurs taudis.

Nous comptons donc continuer l’occupation du local des Verts IdF, au moins jusqu’au rendez-vous de jeudi.
Ceci ne semble pas ravir les Verts qui nous ont retiré tout moyen de communication (ordinateurs, téléphones).
Peu importe puisque nous avons suffisamment de soutiens... la preuve : nous continuons àvous informer !

Nous appelons tous ceux qui pensent que la politique du logement àParis est nuisible, àvenir nous soutenir.

Collectif des mal-logés en colère soutenu par AC ! Ile de France.

- CONTACTS SUR PLACE :

  • 06.82.82.05.11 -* 06.67.71.01.17
  • 06.65.76.79.67 -* 06.16.60.03.14

Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut