Tweet bandeau
   Accueil > Actualités sociales > Appel unitaire contre la répression patronale et la criminalisation du (...)

Appel unitaire contre la répression patronale et la criminalisation du mouvement social

vendredi 18 février 2005, par le réseau d’AC !


Kamel Belkadi CGT Daewoo-Longwy, José Bové, les faucheurs volontaires, Faty Mayant de SUD nettoyage, Abdel Mabrouki CGT Pizza-Hut, Rolant Veuillet SUD Education ,Mohammed Debouche CGT Carrefour, Charles Hoareau CGT Chômeurs, Cédric Ostrowsky CGT Virgin, les grèvistes d’EDF, Brice Petit (accusé d’avoir porter secours àun SDF), les solidaires des sans papiers. La liste est longue de tous ceux et celles connuEs et de ces milliers d’anonymes de la France « d’en bas  » réelle, en chair et en os, en noms et visages colorés ou non, qui refusent de baisser la tête et sont répriméEs parce qu’ils-elles défendent leurs droits démocratiques et sociaux qui sont ceux de tou-te-s.

Dans la foulée des contre-réformes (retraites, sécu, services publics, 35 h, Code du Travail...),les possibilités pour les salariés de s’organiser pour défendre leurs droits et en conquérir de nouveaux, sont bafoués par une vague répressive sans précédents, menée par le patronat et soutenu par le gouvernement. Un véritable délit d’engagement démocratiques et social se met en place sous nos yeux, qui vise tant les simples salariéEs que les militantEs syndicaux et associatifs. La panoplie des méthodes répressives est vaste : mise àpied, harcèlement, licenciement, accusation de vol, d’atteinte àla « liberté  » du travail, de harcèlement syndical, incarcération. Mais ne s’arrête pas là, les képis hantent les cages d’escaliers et les écoles, les rues de nos quartiers et nos villles. Les chômeurs, les sans papiers et sans logis, les jeunes, sont considérés comme des délinquants en puissance. La couverture juridique est opportunément fournit par les lois liberticides adoptées par différents gouvernements, dont dernièrement les lois Perben et Sarkozy.

Le rouleau compresseur du libéralisme ne se contente pas d’une démolition systématique de nos conquêtes sociales et services publics sur l’autel de la construction européenne et des marchés boursiers, il s’accompagne d’une offensive d’envergure pour criminaliser et museler le mouvement social et syndicale.

Nous accusons l’Etat dans son entreprise policière de criminalisation du mouvement social et des classes supposées dangereuses. Le droit de grève, les droits syndicaux et les libertés publiques ne sont pas négociables, ils sont inscrits dans la Constitution, n’en déplaisent au Gouvernement et au MÉDEF. Quant àla pauvreté scandaleuse qui gangrène de plus en plus notre pays pourtant un des plus riches du Monde, elle n’est que la conséquence de la spirale régressive et inégalitaire de la répartition des richesses au profit d’une minorité.

Pour une mobilisation civique contre la guerre aux pauvres et en faveur des militants du mouvement social et syndicale injustement inculpéEs ou répriméEs.

Les premiers signataires :

- a.. Sophie JOUBERT (délégué du personnel CGT FLAMMARION)
- b.. Pierre DESVIGNES (représentant Syndical CGT OFFICE DEPOT)
- c.. Laurent DEGOUSEE (Délégué Central CGT VIRGIN)
- d.. Muthiat KARUNAIRANJAN (délégué Syndical CGT GIBERT JOSEPH)
- e.. Giuseppe MULE (Délégué Syndical CGT FIAP)
- f.. Christian DROUET(Syndicaliste cheminot-SUD RAIL-Comité de soutien des salariés en lutte)
- g.. Evelyne PERRIN (AC ! et Stop Précarité)
- h.. Faty MAYANT (SUD Netoyage)
- i.. Abdel MABROUKI (Délégué Syndical CGT Pizza Hut)
- j.. Laurent JOUBERT (Délégué du personnel FO ACF)
- k.. Christophe CAILLOT (SUD nettoyage)
- l.. Gianni CARROZZA (non syndiqué)
- m.. M’hamed GRANZANI (Délégué Syndical CGT QUICK)
- n.. Soma (Délégué Syndical CGT COSTES)
- o.. Nathalie BERTHIER (Délégué Syndical CGT FLAMMARION CENTRE)
- p.. Tino FORTUNA (Délégué Syndical CGT MACDO)
- q.. Véronique (CGT TATI)
- r.. Alain MATHIEU (CGT-UNAS)
- s.. Jean-Luc CASSON (Comité de soutien des salariés en lutte)
- t.. Marc MOTAIS (Comité de soutien des salariés en lutte)
- u.. Alain POJOLAT (CGT BNP)
- v.. Philippe AUVEILER (Délégué Syndical CGT PARIS LANGUES)
- w.. Abdoul (Délégué Syndical CGT NOVOTEL)
(...)

- RÉUNION le JEUDI 17 FÉVRIER à19 H 30 àla Bourse du Travail (67 rue Turbigo - Paris 3e).


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut