Marches contre la précarisation : prochaine AG nationale et compte rendu de la précédente

samedi 2 avril 2005
par  le réseau d’AC !

- Prochaine AG nationale : le samedi 9 avril àParis
de 10 h à17 h.
Salle Eugène POTIER - Bourse du Travail - 3 rue du Chateau d’Eau - Paris (m° République).

DERNIERE INFO : la marche Paris -> Strasbourg initialement prévue est ANNULÉ.

Présents le 19 février 2005 :

- Structures nationales : confédération paysanne, Solidaires (Sud ANPE, Sud PTT, Sud rail, bureau Solidaires), AC !, DAL, marches européennes, CA ATTAC national (observateur), Droits devants,CNT,CCIPPP,Comité des sans Logis, MNCP.
- Structures locales : CROAC de Montpellier, collectif marches de la Somme, collectif marches du Nord/Pas de calais, construire un monde solidaire Millau, Coordination Régionale Antividéo surveillance IdF Plus un certain nombre de personnes appartenant aux structures déjàcitées ou àtitre personnel.

Ordre du jour de l’AG :
- Rappel AG constitutive ; point sur le travail effectué par le groupe de travail du « mardi  » ; contexte et dynamique de la marche nationale « Paris-Strabourg  ».
- Etat de la dynamique en région et point sur les marches régionales.
- Matériel, initiatives, prochains RDV.

- Rappel du contexte et de la proposition validée àl’AG de janvier d’organiser les marches en deux temps : du 17 avril au 1er mai en régions et du 2 au 12 mai entre Paris et Strasbourg comme « tronçon  » national.
Le groupe de travail « ouvert  » qui se réunit tous les mardis soir a travaillé depuis dans ce cadre :

  • Projet de triptyque avec le texte d’appel national et les organisations signataires et un projet de parcours de la marche nationale : Paris le 2 mai, le 77, St Dizier, Nancy, arrivée àStrasbourg le 11 mai.
  • Projet d’un journal avec parties écrites par les organisations illustrant les différentes formes de précarisation et encart sur les différentes initiatives en Province.
    Proposition d’un badge « Marches  » pour populariser l’initiative.
    Proposition d’actions fortes sur Paris le 2 mai.
    Dans l’introduction, il est précisé que la dynamique part lentement (besoin en particulier d’activer les choses en Province et sur Paris) et qu’une interrogation existe sur la capacité àfaire vivre la marche (partie nationale Paris-Strasbourg au même moment où la campagne référendaire sur l’Europe sera àson maximum ; scrutin envisagé le 22 mai !).

Débat :

Plusieurs intervenants (Confédération paysanne, Solidaires, Marches européennes), précisent que sans remettre en cause la dynamique voulue depuis plusieurs années sur ces thèmes, ils leur semblent difficiles de construire une dynamique nationale début mai en même temps que se déroulera la campagne référendaire en restant sur le thème qui est le notre « contre la précarisation de nos vies  » : militants « pour le NON  » accaparés par la campagne, « danger  » que la marche soit comprise comme une initiative pour le NON (ce qui n’est pas le cas, d’autres cadres existent pour le NON), « brouillage  » du message et difficulté de passer sur les médias en pleine campagne référendaire.
D’autres interventions en particulier d’AC ! (national et collectifs locaux) et du collectif du Pas de calais indiquent que si une difficulté réelle existe, le fait d’annuler la partie centrale va affaiblir les marches locales et risquerait de remettre en cause le projet lui-même.
Après une matinée de débat une synthèse est proposée pour garder le cadre unitaire des marches avec toutes ses composantes ; garder un cade national avec des initiatives visibles.

Synthèse :

  • la partie Strasbourg-Paris est annulée .
  • pour garder la dynamique, il faut renforcer les initiatives locales encore faibles en nombre, en particulier en Ile de France.
  • la dimension nationale apparaîtra àtravers le journal national, le badge « identifiant  », le renforcement des marches locales, une forte initiative sur paris le 2 mai, associant en plus des Franciliens toutes les personnes
    montées àParis la veille pour le 1er mai.
  • d’autres dates sont proposées : inciter àla participation aux initiatives du 1er mai ; le 8 mai participer au Luxembourg au festival des résistances avec une liaison entre mouvements sociaux européens de résistances àla précarisation (les marches européennes indiquant que c’est possible) ; le 16 mai se réapproprier le lundi de Pentecôte volé par Raffarin par diverses initiatives ; participer àMarseille fin mai àl’initiative de la Marche mondiale des femmes.
  • maintenir tous les mardis soir une réunion qui garantit la centralisation des informations et la dynamique nationale.
  • organiser mi-juillet (week-end du 14 juillet) des rencontres d’été pour faire le bilan des actions organisées en avril/mai/juin et prévoir d’autres initiatives dans la continuité. Essayer d’organiser ces journées près d’Avignon pour pouvoir effectuer une liaison avec la coordination des intermittents.

Information sur les marches locales : le collectif CROAC de Montpellier prévoit une semaine avant le 1er mai, une marche avec pour chaque jour un thème, une action, une ville différente ; dans la Somme également une marche locale est en cours d’organisation ; même situation dans le Nord/Pas de Calais, mais avec une difficulté àgarder l’aspect local en supprimant la marche nationale ! ; marches prévues au départ de Bordeaux, Montluçon, en cours de réflexion sur Nantes et Lyon ; collectif de marches sur le Nord.

- Calendrier et matériel :

  • Journal : la sortie du journal est primordial pour assurer la visibilité nationale des marches, aussi toutes les informations sur les initiatives locales doivent remonter le plus vite possible (avant le 15 mars) par mail.
    Le journal sera disponible pour la prochaine AG le samedi 9 avril .
  • Matériel : le triptyque « remanié  » sortira rapidement comme matériel de diffusion large pour accélérer la constitution de collectifs locaux.Un badge et une affiche seront envoyés également.
    Rendez-vous est pris entre les militants « parisiens  » présents pour accélérer des initiatives en Ile de France.
  • Conférence de presse : une conférence de presse sera organisée le vendredi 8 avril sur Paris pour lancer les marches qui débuteront la semaine d’après àla mi-avril. Le journal sera disponible pour cette conférence de presse ainsi que le lendemain pour l’AG. Le fait d’organiser la conférence de presse la veille de L’AG permettra àdes collectifs de marches locales d’être associés au lancement.

- Prochaine AG nationale : le samedi 9 avril àParis
Le lieu vous parviendra ultérieurement.


JOURNAL DES MARCHES

Important : Les marches régionales et les organisations sollicitées pour des articles doivent remettre leurs textes, de 5000 signes maximum, le 15 mars dernier délai, afin que le journal sorte début avril.
Adresse mail où envoyer vos articles, en précisant Marches 2005.

Ce journal sera un 8 pages en deux couleurs, tiré à20 000 exemplaires. Le coà»t unitaire est de 0,11 €uro. Les marches régionales doivent nous préciser le nombre qu’elles commandent, elles le paieront évidemment au prix coà»tant et en le vendant à1 €uro, elles pourront ainsi s’autofinancer.
Nous demanderons aux organisations de nous en acheter pour le diffuser dans leurs réseaux afin d’assurer le paiement àl’imprimeur.

Nous proposons le contenu suivant :

- En Une : un édito sur le pourquoi des Marches et la reproduction de l’affiche conçue par un camarade de la Confédération Paysanne et un logo (logo qui sera aussi sur les badges).

- Les 6 pages intérieures :

  • La reproduction de l’Appel
    Des articles des Marches régionales qui peuvent être une synthèse des actions prévues et le contact régional.
    Des articles thématiques par les organisations signataires. Nous proposons que les organisations qui interviennent sur le même champ travaillent ensemble :
  • Logement : DAL et CDSL
  • Chômage : AC ! et MNCP
  • Droit du travail et services publics : les syndicats
  • Environnement, question agricole : Confédération paysanne et les Amis de la Terre
  • Droit des peuples : CCIPP
  • Sans papiers : Droit devant
  • Femmes : Marche mondiale des femmes et Collectif et Collectif droits des femmes
  • Jeunes : Collectif Stop précarité et SUD étudiants
  • Répression : Voir les collectifs intervenant sur le sujet

En Der
Les rendez-vous nationaux discutés àla dernière AG :
Le 1er mai, 2 mai, 8 mai, 16 mai, la rencontre d’été de juillet àAvignon, et les autres mobilisations comme la Marche mondiale des femmes fin mai, etc.
Le récapitulatif des contacts régionaux l’adresse du site, etc.
Evidemment des photos, et dessins pour aérer et le rendre attrayant.


Commentaires

Brèves

6 novembre 2005 - Campagne Y’EN A ASSEZ

A l’heure ou la misère et l’exclusion mettent des quartiers en feu, des négociations sur (...)