Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Ile de France > Occupation de l’association des régions de France

Occupation de l’association des régions de France

Ile de France

vendredi 25 février 2005, par AC ! Ile de France


Nous, chômeuses, précaires, intermittents, salariés, occupons aujourd’hui 25 février 2005 l’Association de Régions de France, 282 Bd Saint Germain, Paris (m° Assemblée Nationale).

Cette association regroupe les régions, actuellement majoritairement dirigées par la gauche. En 2001, le Parti Socialiste a voté la LSQ, Loi de sécurité quotidienne, qui permet de condamner les fraudeurs à6 mois de prison ferme et 6 500 €uros d’amendes. Les procès tenus jusqu’ici (plus de 1 400 condamnations sur les seules plaintes de la SNCF) ont montré que les victimes de cette loi sont pour la quasi-totalité RMIstes, sans-abris, sans-papiers ou encore chômeurs...

Quatre ans après la mise en application de cette loi, nous souhaitons connaître la position des Conseils Régionaux sur la LSQ et le délit de fraude d’habitude, la LSI, et la régionalisation des tarifications des transports. Par exemple, François Thonier, déjàcondamné àdeux mois de
prison pour avoir pris le train gratuitement, et qui sera ànouveau jugé le 3 mars àPoitiers. Dans sa région, Midi Pyrénées, il bénéficie de la gratuité en tant que chômeur. Mais il doit se rendre fréquemment àNantes, et ne bénéficie d’aucune réduction.

Nous demandons également un rendez-vous avec M. Huchon, président de la région Ile de France, après réception des positions demandées. En effet, nous restons dubitatifs face àl’annonce de la mise en place en octobre d’une tarification sociale, dont les conditions restent très floues.

Nous exigeons :

- La gratuité des transports pour tous, et en urgence pour les chômeurs et les précaires ;
- L’abrogation de la LSQ et du décret de 1942 passé sous Pétain, qui interdit de voyager sans titre de transport valable ;
- L’arrêt immédiat de toutes les poursuites engagées par les transporteurs ;
- L’annulation sans condition des amendes ;
- L’arrêt des saisies sur compte du Trésor Public ;
- La dissolution des milices intervenant dans les transports (GPSR, CSA,...).

AC ! (Agir ensemble contre le Chômage), RATP (Réseau pour l’Abolition des Transports Payants), CGT-Chômeurs Satanas, CNT Région Parisienne, et des individus.

- Contacts sur place : 06.31.51.05.44 ou 06.86.81.55.69 .


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut