Tweet bandeau
   Accueil > Actualités internationales > Histoire de l’Euromayday, infos générales et contacts

Histoire de l’Euromayday, infos générales et contacts

Mayday : une journée européenne pour de nouveaux droits

mercredi 16 mars 2005, par le réseau d’AC !


Depuis quatre années àMilan, sur la base des divers mouvements de l’après-Gênes, une journée de mobilisation annuelle des précaires a vu le jour en Italie. La journée du Premier Mai a été choisie pour mettre en avant les nouvelles situations de vies marquées par la précarisation croissante du marché du travail, notamment àtravers l’explosion des contrats dits atypiques (intérim, temps partiel, CDD...). Au centre de la nouvelle économie, ces formes d’emploi flexibles et mobiles restent pourtant aujourd’hui privées de toute protection et de toute représentation politique ou syndicale significative. C’est pour répondre àce vide et construire ses propres formes politiques que la parade auto-organisée des précaires àMilan s’est créée.

Au fil des années, cette mobilisation a reçu le soutien des syndicats de base et a vu ainsi la jonction entre deux générations de travailleurs : les nouveaux travailleurs précaires des services, de la grande distribution, de la culture... et ceux qui depuis les années 70, en lien déjàavec les premiers collectifs de chômeurs et précaires italiens, ont organisé une riposte dans les entreprises publiques ou la grande industrie au syndicalisme de concertation.

5 000 personnes ont défilé dans les rues de Milan la première année, 50 000 en 2003, 80 000 en 2004...

À cet élan s’est ajoutée la récente mobilisation des travailleurs migrants, encore davantage précarisés et discriminés dans leur quotidien par la dernière loi italienne sur l’immigration. Votée en 2002, la loi Bossi-Fini prévoyait la subordination du droit de séjour au contrat de travail et le développement de la construction de nouveaux centres de rétention en Italie, perspectives inscrites au sein d’une politique d’immigration concertée au plan européen.

En 2004, àtravers la participation nouvelle de collectifs de migrants, mais aussi l’extension de la Mayday àd’autres villes européennes (Barcelone, Helsinki, Dublin, Palerme...), un pas supplémentaire a donc été franchi vers la construction d’un Premier mai entendu comme journée de mobilisation et d’expression de tout le précariat européen.
L’idée d’un défilé alternatif àla traditionnelle « fête du travail  » est de se réapproprier le sens de cette journée àforte valeur symbolique et historique, d’en faire une journée d’action et d’information pour la conquête de nouveaux droits sociaux, une journée d’expression et de création qui rende visibles nos nouvelles réalités de vies, de travail et d’emploi.

Dans le cadre de cette dynamique, nous invitons tous les collectifs, réseaux, mouvements sociaux et individus às’informer sur l’organisation de l’EuroMayday 2005 àParis, àl’investir en lien avec l’ensemble des initiatives prévues au printemps prochain (« marches du printemps  », journée européenne des migrants du 2 avril) et àle réinventer àpartir de toutes les particularités de nos différents terrains de lutte.

- inscription sur la liste européenne euromayday.

- texte d’appel pour une seconde journée européenne d’action et de mobilisation contre les camps : 1 et 2.

- mayday 2003 et 2004 :

- autres liens pour s’informer et se mobiliser :

- Contact mayday paris.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut