L’intérim tente d’éviter la sur cotisation chômage de ses contrats en commençant le chantage (Michel Abhervé)

mardi 22 mars 2016

Les patrons de la branche professionnelle de l’intérim, regroupés au sein de Prisme, avaient réussi un exploit lors de la dernière négociation de la convention d’assurance chômage, obtenir d’être exonéré de la cotisation complémentaire sur les contrats courts, source très importante de dépenses pour le régime, ce qui est pour le moins un paradoxe quant on connait le coût de la couverture chômage des intérimaires, nettement plus élevé que celui des intermittents qui fait couler tant d’encre (voir L’intérim coûte une fois et demi plus à l’assurance chômage que les intermittents)



Commentaires