Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Nice > Occupation ASSÉDIC et procès des « recalculés  »

Occupation ASSÉDIC et procès des « recalculés  »

Nice

samedi 22 mai 2004, par AC ! Nice


Rendez-vous au pamis de justice de Nice pour soutenir le procès des « recalculés  » :
- LUNDI 24 MAI 2004 à14 h 00, àl’occasion du procès intenté par les « recalculés  » des Alpes-Maritimes àl’encontre de l’ASSÉDIC pour obtenir le remboursement de leurs allocations.

Ce matin (mercredi 19 mai), une délégation d’une vingtaine de personnes a occupé l’antenne ASSÉDIC de la rue Berlioz àNice avec le soutien de la « Convergence des Luttes 06  ». Deux autres tentatives d’occupation (àCannes et àAntibes) n’ont pu aboutir car ces deux antennes ont été fermées au public probablement suite àl’occupation en cours àNice.

Cinq personnes, parmi les occupants, ont été reçues par la Directrice régionale adjointe des ASSÉDIC, Mme ELLENA qui a écouté les revendications de la délégation.

Malgré les annonces gouvernementales et la décision du Conseil d’Etat, les « recalculé(e)s  » de l’ASSÉDIC n’ont toujours par perçu leurs indemnités. Ce problème a été abordé. Mme Ellena a assuré que le remboursement interviendrait lors de l’actualisation du mois de mai, au plus tard début juin, sans toutefois pouvoir avancer une date plus précise. Les remboursements éventuels RMI et ASS devraient faire l’objet d’une mesure ultérieure indépendante des allocations ASSÉDIC.

Un communiqué a été transmis par fax àla direction régionale de l’Assedic (ci-dessous).

Après deux heures de négociations, les occupants ont quitté les lieux en se donnant rendez-vous devant le Palais de Justice de Nice :
- LUNDI 24 MAI 2004 à14 h 00, àl’occasion du procès intenté par les « recalculés  » des Alpes-Maritimes àl’encontre de l’ASSÉDIC pour obtenir le remboursement de leurs allocations.

Convergence des luttes 06 - AC !06.


ASSÉDIC occupée àNice
COMMUNIQUÉ DE PRESSE

Une délégation de chômeurs, recalculés, précaires, intermittents, recalculés de l’ASSÉDIC, salariés et syndicalistes solidaires ont occupé ce jour, 19 mai 2004, les locaux de l’ASSÉDIC 44 rue Berlioz àNice pour présenter leur revendication essentielle : la refonte du système d’indemnisation du chômage pour garantir une allocation au minimum égale au SMIC pour tous et toutes avec ou sans emploi.

La décision du Conseil d’Etat a pour conséquence la réouverture des discussions entre « partenaires sociaux  ». C’est, pour nous, l’occasion d’exiger :

- L’accès aux données financières et sociales détenues par l’UNÉDIC.
- La réalisation d’une expertise indépendante sur son fonctionnement et son rôle.
- L’ouverture d’une négociation avec l’ensemble des concernés et notamment les associations de chômeurs et précaires jusqu’ici écartées des discussions.

La convergence des luttes entre intermittents, chômeurs, précaires et salariés nous a permis de porter nos revendications et d’être écoutés. Pour autant, rien n’est réglé et nous ferons tout pour que rien ne se décide sans les chômeurs et précaires.

« Ce que nous demandons, nous le demandons pour tou(te)s  ».

Nice, mercredi 19 mai 2004.


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut