Etat de droit

mardi 8 novembre

Les manifestations contre " les bassines champêtres" font réagir les ministres et encore aujourd’hui le ministre des transports qui ferait bien mieux de mettre fin aux péages routiers et au tout TGV impactant la flambée des prix tarifaires. Darmanin quant à lui, ministre de l’intérieur, qui ne fait pas toujours dans la dentelle, parle d’écoterrorisme.

Alors l’on nous dit que la manifestation avait été interdite, que des recours ont été introduits, mais rejetés. En fait, que la légalité s’appliquait quant aux décisions prises.

Ceci vaut pour toute contestation légitime quant à l’État de droit et notamment quand il est bafoué.

- Qui nomme et qui compose le Conseil d’état ;

- Qui nomme et qui compose le Conseil constitutionnel ;

- Qui nomme le Président de la Cour de Cassation ;

- Qui nomme et qui compose les tribunaux administratifs ;

- Qui nomme les préfets ;

- Qui nomme les procureurs de la république.

De considérer d’autres corps d’état intermédiaires qui constituent un pouvoir absolu et non une démocratie. D’aucuns parlent d’une république bananière.

Sans oublier un chef de l’état omniprésent qui sort de son rôle et de sa fonction.

De ce constat et de cette "méthodologie 5ème république" de dire que la Chine, la Russie, la Corée du Nord sont des états de droit....

A votre réflexion....

AC ! – Reims Emploi Solidarité
3, rue des Salines- 51 100 Reims
Tel/Fax : 03 26 06 08 98
Permanences : les mardis et jeudis de 14H à 17H.
Autres jours sur rendez-vous.
Site nat : www.ac-chomage.org