A Cachan comme partout

dimanche 3 septembre 2006

A Cachan comme partout : Un toit, c’est un droit - Un logement pour
toutes et tous, tout de suite !

Nous les mal logés - hébergements d’urgence, hôtels minables,
appartements insalubres, foyers sordides, gymnases-..., les sans abris,
les sans papiers, les exilés qui traversent l’Europe appelons àun
rassemblement :

*Mardi 5 septembre,
Parvis de l’Hôtel de Ville à14h (Paris)
départ vers la préfecture Sully Morland
avec demande de réception
àM. Le Préfet et M. Le maire de Paris*

Pour exiger immédiatement un logement, déposer des dossiers et demander
l’accueil pour les exilés Soutenus par

/Les associations : Le DAL (Droit Au Logement), Le CDSL (Comité Des Sans
Logis), Le GISTI (Groupe d’Intervention et de Soutien aux Immigrés),
Act-Up Paris, Le Collectif de Soutien des Exilés, Autremonde, AC ! Agir
ensemble contre le chômage, l’APEIS, Le CAL (Comité Action Logement),
Droits devants !, Le MRAP, No Vox, Salauds de Pauvres

Les organisations : LCR Paris, PCF Paris, Verts Paris,/

Nous exigeons
 ? L’arrêt immédiat des expulsions d’habitants de tentes, d’hôtels, et de
logements.
 ? L’application immédiate de la loi de réquisition.
 ? La production de logements sociaux pour répondre aux besoins.
 ? La mise àdisposition massive de logements décents et durables, y
compris dans le parc privé.
 ? La création d’un parc de logements passerelles pour les demandeurs
d’asile, les sans papiers ainsi que pour tous ceux qui le souhaitent,
 ? La protection et la mise àl’abri effectives de tous les mineurs
isolés àla rue - français et étrangers - par une politique de l’ASE de
Paris respectueuse du droit international et national
 ? L’abandon des hébergements d’urgence, collectifs et précaires, et des
hôtels indécents.
 ? La création d’un système d’accueil pour les exilés étrangers qui
traversent l’Europe.


Rappel : Depuis plusieurs semaines, les tentes igloos de quelques
dizaines de Sans Domicile Fixe sont en passe de devenir le problème
urbain numéro un àParis. On aurait préféré que leur irruption dans
l’actualité tienne àla découverte de l’ampleur de la grande précarité
et àl’indignation quand aux mesures non-prises depuis si longtemps,
plutôt qu’au souhait des pouvoirs publics, gouvernement, conseil
régional et municipalité, de répondre aux inquiétudes de propriétaires
immobiliers et d’estivants en attente de réjouissance. Lors du repas de
rue vendredi 11 aoà»t, 200 sans abris et mal logés accompagnés par des
militants associatifs et politiques ont installé une tente tipi de 50 m2
au niveau du 143 quai de Valmy. Il s’agit de continuer àrendre visible
la misère et de rassembler les sans abris et les mal logés pour qu’enfin
les pouvoirs publics, institutions, municipalité et gouvernement
résolvent définitivement le problème du logement et de l’accueil des
plus précaires : sans abris, mal logés, travailleurs pauvres, exilés,
demandeurs d’asile, déboutés, sans papiers... Le collectif qui se crée
organisera les luttes des sans abris et des mal logés àpartir de ce
barnum chapiteau
le samedi 2 septembre 2006


Commentaires

Brèves

25 avril - sur les ondes de FPP

http://hebdo-julialaure.info/spip.php?article139
l’émission l’Hebdo du 21 avril 2018 consacrée à (...)

22 janvier 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE.

COMMUNIQUE DE PRESSE.
Les négociations de la convention UNEDIC commence le lundi 24 avec les (...)