Tweet bandeau
   Accueil > Actualités et contacts des collectifs > Nord Pas de Calais > Offre « raisonnable  » : Débat et vote à l’Assemblée Nationale.

Offre « raisonnable  » : Débat et vote àl’Assemblée Nationale.

jeudi 17 juillet 2008, par AC ! NPDC


Lille, le 17 juiillet 2008,

Offre « raisonnable  » : Débat et vote àl’Assemblée Nationale.

Les députés débattent àpartir de ce 17 juillet sur le projet du gouvernement
concernant les droits et devoirs des demandeurs d’emploi, et sur le principe de
l’offre raisonnable et valable d’emploi.

Cette loi stipule qu’un demandeur d’emploi ne pourra refuser deux offres soit
disant valables dans un rayon de 30 km, pour un salaire inférieur au dernier salaire
perçu. Le gouvernement, par cette loi, accentue la précarité et l’exclusion.

Le gouvernement aimerait persuader l’opinion publique que les privés d’emploi
se complaisent dans l’ « assistanat  », heureux de survivre que ce soit avec 394 €
de RMI, 450 € d’Allocation Spécifique de Solidarité (ou ASS), des allocations de
chômage en dessous du seuil de pauvreté ! De plus en plus rares sont les offres
d’emploi offrant un temps de travail complet ou un contrat àdurée indeterminée,
alors que se multiplient les propositions d’emploi précaires.

AC ! Nord-Pas-de-Calais lance un appel aux députés afin qu’ils refusent simple-
ment le vote de cette loi, sans aucun amendement, alors que le gouvernement
ne propose aucune véritable mesure contre le chômage. Nous demandons aux
députés de démontrer la solidarité envers ces hommes et femmes qui subissent la
précarité du quotidien, dors et déjàvictimes d’une société qui privilégie l’exclusion
et la division. AC ! Nord - Pas-de-Calais compte particulièrement sur les députés
de gauche de notre région pour faire entendre, àl’assemblée, la voix des privés
d’emploi du Nord - Pas-de-Calais.

AC ! Nord-Pas-de-Calais ne peut concevoir que des députés, représentants élus
par et pour le peuple approuvent cette révoltante mesure. Nous les convions à
partager nos permanences d’accueil où chaque jour, françaises et français vien-
nent nous témoigner des difficultés grandissantes àsurvivre dans notre société,
dont le crédo demeure « Liberté - Egalité - Fraternité  ».

Mesdames et Messieurs les députés, par votre refus àvoter cette loi, vous dé-
montrerez àMonsieur Sarkozy et àson gouvernement la solidarité envers les plus
démunis de notre pays, pour que cesse cette politique inhumaine, répressive et
antisociale.

Par les militants d’AC !


Suivre la vie du site RSS 2.0 | Plan du site | Espace privé | SPIP | Hébergé par: OVH | Contact | Haut