Le RSA contre le droit au revenu et contre le droit àl’emploi.

mercredi 3 septembre 2008

Sarkozy a été clair : le but du RSA serait la fin de ce qu’il appelle « l’assistanat  », thème martelé sans arrêt lors de son discours interminable.

En fait, le RSA s’inscrit dans la logique de casse sociale générale accélérée depuis son arrivée au pouvoir. Remise en cause des retraites, du droit àla santé, casse du code du travail et maintenant des minima sociaux avec en ligne de mire l’assurance chômage et le SMIC. En effet, pour avoir droit àun revenu àpeine supérieur au seuil de pauvreté, il faudra accepter n’importe quel emploi àn’importe quelles conditions et prix. Dans la foulée de l’offre dite « raisonnable  » d’emploi, de l’allongement de la durée du temps de travail, nous allons assister àune multiplication de temps partiels sous-payés. Le patronat y trouvera largement son compte et les salaires seront encore plus tirés vers le bas. Celles et ceux qui en seront exclus n’auront comme recours pour survivre que les associations caritatives. Cela est dans la logique des politiques de l’Union européenne : les « droits du travail  » disparaissent pour faire place au « droit de travailler  », en fait àl’obligation d’accepter tout emploi pour ne pas dépendre de la « charité  ».

Il va falloir moins d’un an pour généraliser des dispositifs compliqués expérimentés déjàdans une trentaine de départements. Pour faire passer le pilule, Sarkozy maintient momentanément la prime pour l’emploi et taxe des épargnants mieux lotis mais sans toucher aux plus gros revenus bénéficiant du bouclier fiscal !

C’est dire que les mobilisations àvenir doivent être àla hauteur de ces enjeux : nous sommes, avec ou sans emploi, toutes et tous sont concernés. Nous ferons tout pour créer les conditions de ces mobilisations, notamment avec les premières et premiers intéressés qui avec le RMI et l’API n’avaient déjàmême pas de quoi survivre et qui avec le RSA rejoindront les travailleurs pauvres de plus en plus nombreux, en particulier chez les jeunes et les femmes.

Serge Havet (AC !) 06 22 16 42 28

Daniel Couy (APEIS) 06 37 61 72 28


Commentaires

Brèves

25 avril - sur les ondes de FPP

http://hebdo-julialaure.info/spip.php?article139
l’émission l’Hebdo du 21 avril 2018 consacrée à (...)

22 janvier 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE.

COMMUNIQUE DE PRESSE.
Les négociations de la convention UNEDIC commence le lundi 24 avec les (...)