"Baruine" où le complot des menteurs

samedi 11 juin 2011
par  AC ! RES

Le Ministre du Budget comme ses collègues de la majorité n’hésitent plus désormais àinsulter les député(e)s en les traitant de menteurs.
Aujourd’hui une députée de l’opposition et le fondateur du revenu de solidarité active (RSA) ont été mis en cause àl’Assemblée nationale sous ce vocable, le plus "naturellement".

De dire, pointant les dérives de cette mesure, nous n’avons jamais été favorable au RSA qui dans les faits ne permet pas d’assurer une vie stable et digne.

Le chef de l’état actuel, critiqué par son prédécesseur, ne voulait pas du RSA. Mais comme àl’accoutumé, modifiant appellations, codes, etc... (ce qu’il nomme réforme), il a saisi l’opportunité, ici, pour supprimer le RMI devenu RSA ; ou pour le moins valoriser une main d’oeuvre corvéable au nom de la lutte contre l’assistanat, qui si ça continue va devenir un délit comme autrefois la mendicité.

Alors que le déficit extérieur explose, 7 milliards au mois d’avril, que les chiffres du chômage de masse ne baissent que grâce aux radiations intempestives de Pôle emploi, que la pauvreté frappe de plus en plus les retraités, que les riches sont de plus en plus riches, qu’il est devenu difficile de se loger vu la cherté des loyers, que les fournitures d’énergie et impôts augmentent sans commune mesure, que les actionnaires qui ne font rien se sucrent sur le dos des salariès les laissant aussi sur le carreau. Et toute cette oligarchie qui touche des revenus en compensation de quoi. Qui ment dans tout cela ?

Notre réalité n’est pas la leur. Non au travail forcé !
Indignons -Nous !

AC-Champ.ARD


Commentaires

Brèves

25 avril - sur les ondes de FPP

http://hebdo-julialaure.info/spip.php?article139
l’émission l’Hebdo du 21 avril 2018 consacrée à (...)

22 janvier 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE.

COMMUNIQUE DE PRESSE.
Les négociations de la convention UNEDIC commence le lundi 24 avec les (...)