communiqué de Reims Emploi Solidarité

dimanche 13 avril 2008
par  AC ! RES

En ces temps de récession, augmentions du coà»t de tous les produits et particulièrement les produits de première nécessité, l’état exhibe des dépenses somptuaires, fait des cadeaux fiscaux aux plus riches. Le Chef de État s’augmente de manière inconsidérée.

Certes le faste enivre, et l’argent roi, concentré en quelques mains, domine le quotidien de ceux que l’on tente d’appauvrir et d’asservir.

Le passage de la flamme olympique àParis a coà»té 400 000 euros au bas prix, nous dit-on, alors qu’il faut faire des économies.

Le transport de la flamme et une pure invention. C’est un sinistre personnage, Gobels, chef de la propagande nazie, qui lors des jeux olympiques en 1936 àBerlin a eu cette idée.

Cette flamme, sous une autre forme, a été reprise par un certain mouvement négationniste, dans notre pays, le pays des Droits de l’Homme..

Certes d’aucuns parlent de "valeurs" et hypocritement déclarent qu’il ne faut pas confondre le sport et la politique. Quelle ineptie, autant dire que le sport n’est pas aussi un vecteur économique.

Les événements, dernièrement, dans le Nord Pas de Calais et l’affichage lors d’un rencontre sportive àParis, stigmatisant les chômeurs notamment, ont quelques relents d’un passé douloureux. Nous condamnons ces actes.

Sans faire d’amalgme, oui, il faudra être raisonnable, pour reprendre l’expression àpropos des "deux offres d’emploi", du Chef de État, pour que la France ne bascule pas dans une situation des plus critiques.

Reims Emploi Solidarité - AC !


Commentaires